D'ici Dance

COEUR DE LUNE

Une nuit

que

Pierrot

sous

le

croissant

 

déclamait

pour

l' Idéal-e

que

recèle

à

jamais

 

la

face

cachée

 

il

lui

tomba

sur

venue

de

l '

 

Astre

 

une

pierre

en

forme

de

 

Coeur

 

 

 

enfant

naïf

et

tout

joyeux

tout

de

suite

 

il

alla

quérir

sa

Dame

 

pour

lui

offrir

ce

présent

du

 

ciel

 

mais

lorsqu'elle

vit

l'objet

qui

scintillait

un

peu

 

d'une

claque

elle

envoya

valser

le

 

pantin !!!

 

comment

oses-tu

me

faire

ce

cadeau

 

que

je

n'ai

pas

 

choisi

 

quelle

ingrate

matière

 

qui

te

permet

d'ainsi

m'offenser ?

 

mon

col

si

tendre

mérite

l'or

l'argent

 

qu'offrent

aux

belles

 

les

vrais

amants

 

que

ne

m'offres-tu

plutôt

un

coeur

doudoune

que

je

pourrais

sucer

pour

 

m'endormir !!!

 

 

pierre de lune pierre de lune pierre de lune

 

l'inconnu

m'angoisse

tu

le

sais

 

m'angoisse

 

pourquoi

cruel

me

tourmentes-tu ?

 

je préfère

les

fleurs

 

les

fleurs

que

je

regarde

 

faner

mourir

 

plus

vite

que

mes

 

mains

 

 

comprends-tu

comme

ce

menu

roc

éternel

me

nargue

 

moi

qui

ne

serai

pas

toujours

 

belle

 

de

quel

amas

s'est-il

au

fond

du

 

Temps

 

constitué ?

 

 

 

qui sait

s'il

n'est

pas

animé

de

mauvaises

 

ondes

 

scélérat

je

sens

que

tu

m'en

veux

 

que

tu

m'injecte

en

ce

criminel

appât

ton

 

venin

 

je te vois venir

tu

veux

me

jeter

un

 

sort !!!

 

 

 

 

veux-tu

d'ailleurs

que

je

le

case

cet

 

objet ?

 

ça

prend

de

la

place

un

 

coeur

 

dans

un

petit

 

appartement

 

et puis

ça

prend

la

 

poussière

 

 

est-ce

avec

ta

plume

de

 

niais

 

que

je

vais

 

l'épousseter ?

 

 

 

vil

individu

disparais

de

ma

 

vue

 

 

 

se

frottant

la

joue

meurtrie

 

Pierrot

se

dit

que

d'une

belle

Colombine

ce Coeur

pouvait

sans

doute

 

se

rendre

 

vainqueur

 

car beaucoup de femmes

comme

Louise Labé

mieux

que

les

hommes

sensibles

 

excellent

en

Poésie

 

 

 

 

mais

de

reprendre

le

coeur

bafoué

sans

subir

le

 

fouet

 

pas

question !

 

 

 

la Dame

Suzeraine

exerça

son

droit

de

 

préemption

 

saisit

l'objet

du

 

délit

 

et

d'un

solide

maillet

le

fit

voler

en

 

éclats

 

 

 

et

c'est

à

cet

instant

précis

que

disparut

 

quelle

infortune

 

du

ciel

la

 

lune

 

 

 

privant

à

jamais

la

mer

devenue

marais

de

ses

émouvantes

 

 

 

marées !!!

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY

 

 



23/09/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres