D'ici Dance

DJINN CARRENARD : TOUTE LA JEUNESSE DU MONDE !

 

Cela fait bien des semaines que les sirènes de Facebook m'attiraient vers les rives de "Donoma". Pour un Ulysse, Dissident de son état, comment résister ?

Je suis donc allé vers mon Destin de cinéphile et j'ai reçu un véritable choc ! Une révélation !

Le Metteur en scène dépourvu d'aides et de moyens a réalisé un petit chef d'oeuvre qui mériterait d'être le film-culte d'une époque. Tant de jeunesse ! Tant de sensibilité ! Tant d'intelligence ! Tant de talent !

Ma compagne et moi-même, sans nous concerter, nous avons songé à ROHMER. Tout l'art subtil du marivaudage se tisse d'une approche rare et juste de la Spiritualité.

Une grande économie de moyens, à tous les niveaux, certes, mais sans affectation. Tout est absolument vraisemblable mais concourt en même temps à l'élaboration d'une esthétique raffinée

Notons la "mise en scène" subtile du grand Mythe moderne de la "Stigmatisation". Evidemment, pour l'héritier des Romantiques et des Surréalistes que je suis, le mythe ne relève pas toujours de la falsification. Dans certainscas, comme dans ce film, il a une fonction de "dévoilement" qui prend toute son ampleur d'être liée au Sacré. A chacun de nous de l' "éprouver".

Malgré la gravité littéralement métaphysique de ce propos, le spectateur n'abandonne le fou-rire que pour une émotion que les -excellents- acteurs ont visiblement partagée.

 

J'ai vu "Donoma", hier soir, au Cinéma des Cinéastes. C'est un film que je reverrais bien. C'est un film que j'aimerais DONNER à voir !

 

 

Dominique  Gabriel   NOURRY

 

 

 

Soutenez le cinéma indépendant avec les cinéastes de l'ACID

 

www.lacid.org



04/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres