D'ici Dance

HIPPIE ou HIPPY

Ce "jeune non violent remettant en cause par son comportement la société de consommation" (Dictionnaire Hachette) sert de repoussoir à tous les représentants de commerce de la Nouvelle Culture, guidés par HOUELLEBECQ, chauffagiste en chef et petit-fils de CELINE.

Qu'était-ce, au fait, un hippie ? Les livres sur le sujet n'abondent pas.

"Peace and love", telles était les valeurs qu'affichaient dans les années 60 ces jeunes gens aux longs cheveux, vêtus de jeans délavés et de tuniques indiennes. Ils étaient épris de spiritualité. Leurs regards se tournaient vers Katmandou. Leurs voyages aussi. Souvent sans le savoir, ils étaient les héritiers de la Beat Generation. Ils avaient déjà conscience d'habiter le monde plus qu'une patrie.

Ils avaient pour passion d'étranges musiques qu'éveillaient peut-être les premiers voyages extraterrestres mais redoutaient plus que tout, inconsciemment, la bombe atomique qui menaçait et plombait les espoirs de la Planète.

Somme toute, ils étaient bien plus humains, bien plus chaleureux que nos Artistes minimalistes et nihilistes.

 

MAIS....

 

Mais ils portaient déjà, sans le savoir, les stigmates du Monde qu'ils répudiaient. N'est-ce pas, somme toute, se soumettre à cette société, d'addiction plus encore que de consommation, que de s'adonner de manière perpétuelle aux drogues ? Le cannabis est-il plus désirable que la télé ?

N'est-ce pas fuir ce Réel dont on veut nous délester que de s'envaper continuellement dans des virtualités dérisoires ?

N'est-ce pas déjà penser comme un jeune cadre épris de "changements" que de s'imaginer qu'il existe des "ascenseurs pour la transcendance" et qu'un "trip", vite avalé, peut remplacer de longues années de méditation ?

Peut-on, par une espèce de raccourci ridicule, abandonner la Culture de son enfance pour en épouser une autre ? Les Shamans amazoniens opèrent dans un contexte et une Tradition qui ne s'improvisent pas.

 

J'imagine alors que des jeunes gens, bien jeunes, bien vivants, aujourd'hui, ont su recueillir de leurs aînés, qu'ils connaissent mal, le meilleur. Dans tous les coins du Monde, ils fêtent "Peace one day". Ils écoutent de la "world music" et sont curieux de tout ce qui se trame sur la Planète. Ils sont soucieux d'écologie et veulent protéger notre Mère, la Terre.

Parfois, ils sont épris de Spiritualité et s'inscrivent alors  dans la constellation "New Age". Les Elites, surdiplômées et bien informées, ne ménagent pas leurs sarcasmes et conseillent de se méfier des gourous maléfiques et des illusions qu'ils propagent. Les Elites ont raison: bien des imposteurs profitent de la crédulité des chercheurs de Vérité. Mais je connais aussi des Maîtres marxistes, chantres du Progrès, et des Maîtres Libéraux, qui voient des mains invisibles partout, qui ne valent pas mieux et mènent en bateau leurs ouailles. Ce qu'ils cherchent tous, les uns et les autres,  à nos dépens, c'est ce misérable pouvoir, leur convoitise, qui ne les empêchera pourtant pas de mourir !

 

Or donc, saluons au passage les Hippies tombés au combat, recroquevillés dans un "bad trip", recueillons le meilleur de leur héritage et poursuivons, pleins de ferveur et d'esprit critique tout à la fois, le fabuleux voyage de notre Vie.....

 

 

 

Dominique Gabriel NOURRY



30/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres