D'ici Dance

JACQUES JULLIarD souille LE SURREALISME !!!

JEANMichel ONFRAY -qui m'est parfois sympathique !!! - fort de la gloire que lui a procuré AU SEIN du grand Public son meurtre de Papa FREUD , sort , à grand fracas , un ouvrage sur CAMUS .

Je ne saurais le déplorer : depuis qu'un innocent pion m'a remis entre mes mains encore enfantines " Le mythe de Sisyphe " , j' éprouve une grande estime pour cet écrivain qui mérite mieux que la fugitive considération scolaire et les élucubrations de ROLAND BARTHES . ( Un jour , je décongélerai PICARD , c'est promis !!! )

 

Nos magazines - pour des raisons politiques qui ne m'intéressent pas se ruent sur l'aubaine !

Couv du Point ! Couv de Marianne !

 

Evidemment , en ces temps où dominent la "pensée" light de SL ( encore un petit grain ? ) et la "littérature " surnazie de Céline , retrouver l' auteur de " Noces " sur le devant de la scène , c'est un vrai soulagement !!!

 

 

Entraîné par l'enthousiasme , j'achète donc Le Point et Marianne .

 

 

Et je lis , dans Marianne , l' éditorial de Jacques JULLIARD , journaliste qui n' a jamais retenu mon attention , littéralement et littérairement atterré !!!

 

Ecoute :

 

" Voilà un heureux changement pour la littérature française qui vit depuis trop longtemps sous le signe de l' imposture . Celle de la "pègre parisienne" pour parler comme Camus lui-même . Celle qui a fait du parasitisme son mode de vie , et du mensonge son mode de pensée . C'est , comme le dit Luc Ferry , " la bohème " agrémentée par l' esbroufe . Les choses ont vraiment commencé avec les surréalistes qui faisaient des efforts immenses afin de passer pour fous , et qui n'étaient que ridicules . Rien de plus artificiel , rien de plus surjoué que l'  "état de fureur permanente" dont ils se réclamaient . Aujourd'hui où tirer dans le tas est devenu une occupation courante chez les désiquilibrés  et les néofascistes , il a bonne mine , André Breton , avec son affirmation que " l'acte surréaliste le plus simple consiste à descendre dans la rue révolver au poing et à tirer au hasard dans la foule "

 

Passons sur la vulgarité du style journalistique !!!

 

Jacques JULLIARD  vise dans le tas , lui , pour de bon , avec ses propos populistes !!!

Et quel tas !!! Marianne est le magazine qui -grâce à une savante culture du scandale- se vend le mieux en France !!!

 

 

Je pense que si Benjamin Péret -qui s'est PHYSIQUEMENT battu contre les Fascistes pendant la guerre d' Espagne était vivant , il aurait des arguments de choc pour remettre à sa place ce crapaud de bénitier épris de Péguy , Claudel et Bernanos !!!

 

 

Je tiens , en ce qui me concerne , à rappeler quelques points :

 

- Certains Surréalistes - parmi les plus illustres - ne sortent guère de l'aquarium Parisien où l'on se reproduit sans scrupules .

Que l'on s' informe des biographies de Breton ou Desnos , par exemple .

 

- Les Surréalistes , bien avant Camus , bien avant Julliard , vers 1935 , ont dénoncé les dangers que représentaient les totalitarismes .

Ils ont constamment lutté contre le Fascisme .

Ils ont dû se séparer de ceux de leurs Amis ( eluard , Aragon ) qui ont cru bon de rester dans un Parti communiste dont la nature était pourtant évidente !

 

- Les Nazis voulaient la peau des Surréalistes qui n'ont eu d'autres ressources que de s'enfuir !

( Il faut se souvenir pourtant du groupe " La main à plume " qui est resté en France )

Desnos , proche des Surréalistes , s'est impliqué dans la Résistance pour de très bonnes raisons , avec une lucidité rare , lui qui était pacifiste . Dénoncé notamment par Céline -qui lui trouvait un faciès de Juif , il est mort , sans jamais plier , au camp de Térézin .

 

- Quand à  l "acte surréaliste " dont parle Monsieur JULLIARD , il faut le remettre dans son contexte et ne pas le prendre AU PIED DE LA LETTRE !!!

 

Un crapaud de bénitier , archi diplômé comme Monsieur Julliard , devrait savoir que le Josué de la Bible n'a pas arrêté le soleil !!!

Donc , ce n'est que de la MAUVAISE FOI !!!

 

De plus , non seulement l' "acte" en question n'a pas fait d'émules mais l'insurrection de mai 1968 qui reprenait les valeurs Surréalistes à son compte ( " L'imagination au pouvoir " ) restera un exemple admirable de NON VIOLENCE !!!

 

En revanche , n'est-ce pas le Péguy qu'idolâtre Jacques JULLIARD en ses sacristies qui a écrit :

 

" Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle ,

Mais pourvu que ce soit pour une juste guerre .

Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre .

Heureux ceux qui sont morts d'une mort solennelle "

 

" Heureux les grands vainqueurs .

Paix aux hommes de guerre . "

 

Ces vers-là , écrits en 1913 , ont certainement suscité plus de crimes qu'une provocation Surréaliste !!!

 

 

 

ENTRE CAMUS et les SURREALISTES , les rapports se sont quelque peu tendus après la parution de " L'homme révolté ".

L' existentialiste , comme michel ONFRAY , a jugé utile de tuer , lui aussi son Père !!!

C'était ainsi que l'on se fraie son chemin sous les projecteurs !!!

 

Cela m'importe assez peu .

D'ailleurs , je ne partage pas , moi non plus , tous les enthousiasmes de BRETON....et ça ne m'empêche pas de l'admirer !!!

 

 

Sur le différend -qui pour moi n'est qu'anecdote !!! - je ne m'arrêterai pas .

 

Je note , en revanche , que les Surréalistes comme Camus se sont inquiétés de la toute puissance dans le Champ culturel du Parti Communiste , qu'ils ont tenté de créer un mouvement alternatif de gauche et se sont joints , finalement , aux efforts et aux Luttes des Libertaires .

 

(Ils ont également partagé de nombreuses luttes et , notamment , soutenu le Mouvement des Citoyens du Monde )

 

 

 

 

 

Donc , moi-même , en D'ici Dance , éloigné de tout fanatisme , je n'ai guère le goût d'opposer Camus aux surréalistes , même si je me reconnais plus dans le "Signe Ascendant " que dans le mythe d'un Sisyphe que je sens fragile , malheureux et plein de ressentiment , quoi qu'en pense le philosophe !!!

 

Quoi que j'aie peu de goût pour les monothéistes , je reconnais en avoir rencontré certains , dépassant la simple superficie de leur dogme qui montrent une sagesse que Monsieur JULLIARD , surtout soucieux de PARAITRE ( et de vendre !!! ) n'atteindra jamais !!!

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY

 

 

 

 

 

 

A lire : " CAMUS l' intouchable " de JEAN-LUC MOREAU  ( Des extraits figurent sur le Net " 



12/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres