D'ici Dance

JE MONTE SUR MES GRANDS CHEVEUX

Le coiffeur

coiffait

 

près

de

l'

 

église

 

et

coupait

 

tout court

te

 

rougeoyait

 

le

cou

 

bien dégagé derrière les no

reilles

 

et

les

 

hommes

 

ne

se

regardaient

 

pas

 

dans

le

 

miroir

 

piqué

 

quand

luisait

 

la

lon

gue

la

me

 

 

 

le dimanche

pour

la

messe

 

je

dégoulinais

jusque

sur

les

 

cils

 

de

brillantine

 

et

c'

est

 

tout

 

ce

que

j'

avais

de

 

vraiment

 

brillant

 

 

 

 

 

 

c'est

dans

le

 

livre

d'

 

Histoire

que

se

révéla

 

pour

moi

 

le

portrait

de

 

Novalis

 

 

 

un Romantique vrai de vrai !!!

 

 

comme

ceux

de

la

 

bataille

d'

 

Hernani

 

cheveux

au

 

vent

 

de

l'

 

avenir

 

derrière

le

gilet

 

ROUGE

 

de

Théophile Gautier

 

 

 

fuyez stricts Classiques trop cravatés dans vos trois unités !!!

 

 

 

et

puis

 

dans

la

 

même

 

mesure

 

à

mes

 

yeux

 

les Beatles

 

et

surtout

les

 

 

Rolling Rolling Stones

 

qui

n'

en

 

finissent

pas

de

 

dévaler

 

ma

mémoire !!!

 

 

 

à

l'

enterrement

 

de

Brian Jones

 

aimable farfadet

 

Mick JAGGER

 

crie

les

vers

de

 

SHELLEY

 

 

il s' est éveillé des rêves de la vie

s'est éveillé des rêves de la vie

rêves

         de

             la

 

                       vie !!!

 

 

qu' il

est

proche

 

notre

O

 

rient

 

riant !!!

 

 

mais

moi

au

 

Lycée Chateaubriand

de

 

Rennes

 

alias

 

Emile Zola

 

 

Monsieur le Proviseur

en

 

personne

 

me

convoque

 

dans

son

 

bureau

 

menace

ma

 

tignasse

 

me

condamne

au

 

coiffeur

 

 

vite !!!

vite !!!

vite !!!

 

sinon

 

renvoi !!!

 

 

 

 

et

puis

les

 

Beatnicks

 

- j'écoute Antoine et Dylan et je lis Ginsberg et Kérouac

 

et

les

 

Hippies

 

- la pilule ne passe pas très bien !!! -

 

anciennes

Spiritualités

mais

aussi

 

souci

de

l'

 

innovation

 

 

 

 

 

et

puis

d'

 

autres temps d' autres moeurs

 

mais

le

 

Romantisme

 

demeure

et

le

 

Coeur

 

et

cet

étrange émoi

 

 

qui

venu

du

fond

du

 

cosmos

 

me

fait

battre

le

 

Coeur

 

 

 

souvent

de

 

dos

 

les

femmes

me

 

prennent

pour

une

 

femme !!!

 

belle

amorce

pour

un

brin

de.....

 

conversation !!!

 

 

mais

je

ne

vois

 

pas

 

l'

intérêt

de

suivre

de

trop

 

près

 

les

modes !!!

 

qu'

on

me

prenne

 

pour

un

musicien

 

pour

un

 

Indien

 

que

c'

est

 

bien !!!

 

 

je

tiens

à

garder

en

permanence

 

une

mèche

de

 

cheveux

 

à

l'

intention

de

celle

que

j'

 

aime

 

comme

faisaient

au

 

XIXe

siècle

 

 

sous le clair de lune

 

 

 

mélancoliques

 

les

 

Romantiques ....

 

 

 

 

 

Dominique        Gabriel                NOURRY 



17/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres