D'ici Dance

JE NE PARLE PAS

Le Prisonnier

d'

abord

 

lorsque le

bourreau

 

le

sortit

de

 

cellule

 

ne

pensa

qu'

à

la

 

souffrance

 

sa chair

qui

avait

 

été

 

celle

d'

un

petit

garçon

 

tendre

peu

de

 

temps

 

auparavant

 

sa chair

n'

avait

pas

l'

 

habitude

 

de

cela

 

de

cette

emprise

in

te

nable

 

il ne hurla pa

pour

tant

 

mais

la

 

haine

 

bondit

dans

sa

 

poitrine

 

il

se

mit

à

désirer

 

lui

aussi

faire

 

mal

 

peut-être

tuer

 

 

mais

il

n'

était

pas

 

en position

de

 

prendre

 

le

dessus

 

on

lui

 

demanda

de

 

parler

 

voulant

arrêter

cette

 

horreur

 

il

parla

 

mais

le bourreau

dit

que

 

ça ne suffisait

pas

 

qu' il

voulait

en

 

savoir

 

plus !!!

 

à chaque

parole

 

nouvelle

 

plus

 

et

la

 

torture

s'

 

accentua

 

et

la

souffrance

et

la

 

haine

 

et soudain

dans

l'

 

esprit

du

captif

 

survint

l'

ombre

d'

 

un étrange

doute

 

inexprimable

 

et

lorsqu' on

le

 

remit

 

dans sa

cellule

 

il

tenta

de

 

repenser

 

cela

 

cet

impensable

 

sans

y

 

parvenir

 

 

dans

des

circonstances

 

que

la lectrice

ou

le

lecteur

 

doit

 

ignorer

 

puisque

 

je

ne

parle

pas

 

 

moi

 

le prisonnier

parvint

à

s'

 

échapper......

 

 

il

était

au coeur

d'

une

profonde

 

forêt

 

lorsque

ça

lui

 

revint

 

à

l'

 

idée

 

si

cet homme

est

si

 

cruel

 

avec

moi

 

se dit-il

 

c' est

sans doute

que

 

c' est en lui

 

cette

violence

 

c' est sûr

il ne voulait

rien

 

savoir

 

tout

je

lui

ai

 

tout

 

raconté

 

mais

ça

ne

suffit

pas

 

il fait

souffrir

parce qu' il

aime

 

faire

 

souffrir

 

et

maintenant

que

je

ne

suis

plus

 

 

moi

son souffre-douleur

 

ne

va-t-il

pas

se

 

torturer

 

lui-

même

 

et

peut-être

jusqu'

à

se

 

détruire ???

 

 

sur ce

note

 

homme

 

revint

sur

ses

 

pas

 

convaincu

qu'

il

devait

 

lui-même

 

s'

enfermer

 

plutôt

 

deux fois

qu'

 

une

 

mais

a

lors

 

surgit

devant

 

lui

 

un Etre étrange

 

un Esprit Elémentaire

peut-être

 

qui

prit

 

momentanément

 

la

forme

d'

un

 

oiseau

blanc

 

pour

lui

dire

 

ne

retourne

pas

 

là-bas

 

derrière

les

rudes

 

barreaux

 

ne va

pas

quêter

 

le baiser

du

 

fer rouge

 

ta compassion

 

ce que tu crois

ta

 

compassion

c'

est

un

 

piège

 

le piège

que

tu

te

tends

à

 

toi-même .

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



24/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres