D'ici Dance

LA CENE

La Cène 007.JPG

Foi de meunier

offrir

 

le pain

 

c' était

nécessaire

 

quand je pense

qu' il est

encore

 

des humains sans pain

mon coeur

se

 

serre ...

 

mais

Seigneur

 

comment

ne pas

te

 

bénir

 

d'

avoir

offert

 

aussi

 

le vin ?

 

le vin divin

propice

à

 

l'

 

îvresse

 

à

la

 

liesse

 

à

l' amitié

qui

ose

s'

aventurer

 

dans

la

 

confidence

 

au Désir

 

qui

ose

ouvrir

la

 

danse ...

 

comment

ne pas

te

 

bénir

d'

avoir

 

offert

aussi

le

 

vin

 

à mes noces

avec

la fille de Cana

 

je

t'

inviterai

 

Maître du vin

 

qui

fait

 

-ainsi que l' Amour

lui-même-

 

tourner

la

 

tête

 

des plus épais

matérialistes

 

des

plus obtus

pragmatistes !! !

 

le vin

c'

est

l" avant-goût

du

 

Paradis

 

je

n' en doute

pas

 

et

dans le fond

de

mon tableau

 

moins codé

qu'

un

 

Vinci

 

n'

importe qui

peut

 

apercevoir

le

 

banquet

de

 

Platon

 

et

même

le

 

malicieux sourire

d'

 

un ancien

Dieu

 

bien aimé

des

 

nymphes

 

toi qui parlais

le

 

Grec

autant

que

l'

 

Hébreu

 

Messie

des

 

uns

 

Seigneur

des

 

autres

 

tu

n' as

pas

attendu

 

nos philosophes

 

pour

ouvrir

de

 

subtils

sous-entendus...

 

écoute

aujourd'hui

 

les enfants

d'

Occident

 

qui

se

gâvent

de

 

pain

 

se

saoûlent

en

un

 

tour de main

 

mais

sont

 

 

devenus

 

faute

de

 

léviter

 

dans

les

 

nuages

 

moroses

inquiets

pétris de dénis

 

 

longtemps

on

a

 

cherché

 

le Graal

 

et

depuis

quelques

 

siècles

 

on

s'

évertue

 

à

le

 

perdre ...

 

le pain

certes

 

est

le nécessaire

pont

l' hprizontal

 

que

traverse

toute

 

Vie

 

 

mais

si

nous

oublions

 

cet axe

vertical

 

dont

le

 

vin

 

comme

un

arc-en-ciel

 

dans

le

gosier

 

s'

inaugure

 

métaphore

 

nous

sommes

 

perdus .....

 

 

si le Maître

a

besoin

 

d'

un disciple

 

pour

se

 

trahir

 

l' homme

qui

balbutie

 

dans

le labyrinthe

des

 

horizons

 

artificiels

 

et

ne ressent

plus

 

tout encroûté

dans

sa

 

Raison

 

le chaleur

du

Soleils

des

 

soleils

 

cet Homme-là

se

trahit

 

lui-même .....

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique Gabriel        NOURRYLa Cène 001.JPGLa Cène 002.JPGLa Cène 002.JPGLa Cène 004.JPGLa Cène 006.JPG

P.S : Quelque images , évidemment , sont tirées du métro parisien ....


 



17/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres