D'ici Dance

LA LIBERTE D'EXPRESSION N'EST PAS NEGOCIABLE !

 

 

D'ABORD, l'on nous aura longuement "bassiné", pendant tout l'été avec les "affaires" qui encombrent certains membres du Gouvernement ! Purtant, depuis longtemps, certains Penseurs, notamment Anarchistes nous ont enseigné que le Pouvoir corrompt. Il n'en reste pas moins que la Démocratie, même faillible, demeure le meilleur système politique qu'ait pu proposer l'Occident. Malgré les "dommages collatéraux". On a pu constater, du reste, au cours de l'Histoire que les grands "Vertueux" se sont souvent révélés d'implacables Fanatiques. A tout prendre, tout en leur imposant plus de "démocratie directe ", il vaut mieux  garder en l'état nos représentants (même si j'ai, tout de même, un petit "faible" pour la Gauche). Que clament, somme toute, à longueur de titres et d'éditoriaux, les vaillants journalistes qui accablent les hommes en place ? Non pas comme le Poète Paul ELUARD: "Liberté, j'écris ton nom" mais "Amour du pouvoir, j'écris ton nom". Ils le disent tout bas, sans doute, mais tout le monde l'entend ! Nous voterons sans doute pour eux, ou pour les Ecologistes, faute de mieux, mais qu'ils nous fassent la grâce de ne pas nous imaginer trop naïfs !

Il faut leur rappeler tout de même que la mise en valeur des vices de la Démocratie a toujours profité à ses pires ennemis. Leur appétit des "responsabilités" les rend tout à fait irresponsables et, nous autres, les Citoyens ordinaires, nous en ferons, tôt ou tard, les frais.

 

ENSUITE, il est inadmissible que la classe des "Rollex", pour détourner l'attention, se choisissent des "boucs émissaires". Il arrive que les groupes humains très pauvres comportent certains éléments "déviants". Ils ne représentent qu'une minorité. De ce fait, on ne peut accepter des intrusions et des expulsions, violentes, au moins psychologiquement. Les Roms, comme les Juifs, ont été pourchassés par les Nazis et certains Français, leurs complices, pendant la dernière guerre. Ce terrible épisode doit sans cesse être présent dans nos mémoires et dicter nos conduites. Ne pas oublier le Respect, la Dignité, la Compassion. Ne jamais perdre de vue nos valeurs, même lorsqu'elles nous fragilisent. Nos valeurs issues -faut-il le rappeler?-de la Philosophie Grecque, des Evangiles puis des Déclarations des Droits de l'Homme qui, somme toute, en sont la conséquence politique.....

 

ENFIN, si certains parlent à loisir des "territoires perdus de la République", ils s'inquiètent beaucoup moins des territoires perdus de la Liberté.

Il va de soi que le Dissident qui, pour faire carrière, ne s'est  jamais commis avec aucun parti influent, libre de tout "formatage", "électron libre", rencontre un premier obstacle: ses divagations qui ne respectent même pas les chemins bien balisés de la "bonne contestation"  ne sont évidemment pas RECEVABLES. Trop éloignées d'une ligne qui n'est pas seulement "éditoriale". Deux ou trois idéologies bien répertoriées tiennent le "haut du pavé", ennemies mais tellement complices à certains niveaux ! Pas question de les contourner.

Plus grave encore: la Démocratie revendique des entorses  à ses Valeurs de Liberté. C'est le cas du "devoir de réserve".

Une "fonctionnaire pamphlétaire", nous apprend Libération, a été sanctionnée. Il s'agit d'AURELIE BOULLET, alias ZOE SHEPARD, auteur de "Absolument dé-bor-dée ! ou le Paradoxe du fontionnaire" (Albin Michel).

Tout me porte à croire que je détesterais ce livre au titre démagogique qui exploite une idée reçue détestable ! La plupart des Fonctionnaires sont tout à fait honorables. Comme leurs concitoyens du privé, ils sont soumis à des directives, des cadences (parfois infernales) et à des "grilles d'évaluation" peu humaines.

Il n'en reste pas moins que je suis, comme Voltaire!, implacablement attaché à la Liberté d'expression. Il ne faut JAMAIS céder là-dessus! C'est la porte ouverte à toutes les dérives ! Passe encore pour le "devoir de réserve" dans le cadre de la Défense. L'enjeu est plus grave et je ne suis pas compétent.

Mais en dehors de cela, pas question !

Sur ce point-là, l'on pourrait bâtir la "Une" de nos journaux. C'est beaucoup plus citoyen, beaucoup plus démocratique que d'étaler les "affaires"

Mais ne serait-ce pas faire acte d'OPPOSITION ?



31/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres