D'ici Dance

LA PERIPATETICIENNE

Ainsi q' avec

la Serveuse du Restaurant

la Fleuriste

l' Epicière

la Banquière

la Militante tracteuse

la Dansuse

la Slameuse

 

avec la Prostituée

sur le trottoir

j' échange

chaque jour

 

quelque mots

 

histoire

de dire

 

bonjour

ma voisine

ma cousine

 

enfin

quand viendra

le

 

Printemps ?

 

bien

qu' hésite

son Français

 

elle comprend

me

confie

 

comme à un ami

 

" j' ai mal aux jambes "

 

et ça

se comprend

pour

qui

 

arpente

 

cette salles des pas perdus

 

la Vie

 

en quête

des corps

 

perdus !!!

 

je lui

dis

 

que c'est normal

 

qu' elle

est

 

Péripatéticienne

 

comme

ces Philosophes Grecs

d' autrefois

 

qui

marchaient

pour

mieux

 

penser !!!

 

car

la pensée

nécessite

 

de

nombreux

allers-retours

 

la pensée onderve

et

doit

 

être observée ....

 

comme

l' ont compris

nos

 

Maîtres

 

elle est

à

ce titre

 

dangereuse

pour

eux

 

donc

illicite !!!

 

 

ils

sont là

pour

éduquer

 

le Peuple

le pauvre Peuple

dénué

de

 

Science !!!

 

 

si

le Peuple

avait

l'

audace

 

de

s'

éduquer

 

seul

 

irait-on

 

mon bon Monsieur

ma bonne

Dame ???

 

à mon interlocutrice

qui

se

dégourdit

 

les neurones

tout

autant

 

que les jambes

 

j' explique

qu'

elle a

 

somme toute

saisi

 

qu' il

n' existe

qu'

une seule Ame

 

en

une

multitude

de

 

corps

 

et

que

cette Vérité

n'

est

 

perceptible

 

que

pour

la

 

péripatéticienne

 

qui

arpente

l'

asphalte

 

gazouillant

comme

un

 

oiseau

 

de

Printemps !!!

 

 

n'

oublie pas :

 

tu leur

diras

que

tu es

 

" péripatétitienne"

 

à

ceux

qui t'aiment

trop

ou

trop mal

ou

pas assez !!!

 

mais

il

serait

trop

long

de

 

développer

 

cette

précise

 

pensée

 

car

il

ne

sied

pas

 

de se mettre

au

garde-à-vous

 

pour

recueillir

la

 

philosophie

 

le Belle

 

reprend

ses

 

boucles

 

et

moi

je

retourne

 

vers

ce

tonneau

 

 

que

ne

pousse

 

vers

le sommet

d'

une

imaginaire

 

montagne

 

aucun

malheureux

 

Sisyphe

 

car

je

ne

crois

 

en

ma

douce

 

déatitude

 

qu'

en

l'

 

Eternel Retour

 

du Temps

comme

de

l'

 

Amour !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



14/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres