D'ici Dance

LA TANTE COLAS

Il ne se passe pas

un jour

 

sans que j' entende

dire

 

qu' un grand homme

ou

un autre

 

à

disparu

 

qu' il serait

convenable

que

je

torde

 

mon mouchoir

 

ou

que je fasse

grise mine

 

certains

de ces grans hommes

je

les

 

lus

 

certains

je les ai même

écoutés

 

et puis

aussi

des grandes femmes !!!

 

c' est évidemment

déplorable

que

les illustres

 

disparaissent

 

mais

enfin

 

pour moi

 

tout Homme vaut tout Homme

et toute Femme toute Femme

 

ceux celles

que

je

repectent

le

plus

 

ont voulu

faire

du

 

bien

 

servir les Humain-e-s

 

marci.....

 

 

néanmoins

ceux celles que je pleurent

lorsque

je

songe

à

 

pleurer

 

pour

leurs

 

semblables

 

n'

ont

pas

été

 

grand-e-s

 

 

la plus chère

toute

petite

 

on

l'

appelait

 

" tante Colas "

 

parce que

lorsqu' elle

rentrait

de

l'

usine

 

elle apportait

du

chocolat

à

ma

 

mère

 

petite fille

 

 

je l' ai toujours

connue

 

aimante

 

 

sur le panthéon

de

mon

 

Coeur

 

j'

écris

son

 

nom

 

DESIREE JEANNE MARIE LEPRINCE

 

née

en 1885

en

 

Bretagne

 

elle

est

 

venue

 

travailler

 

comme

" bonne " à tout faire

 

dans

des

 

épiceries

 

rue des Martyrs

et

rue de la Jonquière

 

tout près d' ici

 

 

 

toute menue

fragile

 

sachant

à

peine

 

écrire

 

avec mon chien

Valy

 

c'est

Elle

qui

a

tenté

 

de me protéger

des

mauvais

 

coups

 

quitte

à

les

prendre

pour

 

Elle

 

 

les trois sous

qu'

elle

 

avait

 

c'est

toujours

dans

ma

 

main

 

qu'

elle

les

glissait

 

pour des bonbons

 

lorsqu' elle

manquait

 

elle-même

 

de pain !!!

 

 

 

j' écris

juste ces vers

 

pour

que

 

quelqu' un-e

se

 

souvienne

d'

 

Elle

 

une

des

seules

personnes

 

qui

aient

su

me

 

consoler

 

de

ma

mère

 

perdue....

 

 

 

nul

ne

semblait

l'

 

estimer

 

à

son

juste

prix

 

 

sauf mon étrange Ami

mon mentor

à

Paris

 

Michel CARON

 

l' auteur des Alchimistes

 

libertin débauché

paraît-il

 

mais

un Maître

pour

 

moi !

 

le Père

que

je

suis

choisi

 

sans doute

 

lui l' Homme cultivé

cynique

et

 

Lettré

 

 

de la fluette

tante Colas

ne

parlait

qu'

avec

 

tendresse

et

 

respect

 

 

ce qui

prouve

qu' au-delà

de

ces lettres

 

précieuses

et

souvent

gentiment

 

sarcastiques

 

 

qu' il

m'

envoyait

de

 

Paris

 

cet Homme

 

aujourd' hui

de

tous

et

de

 

toutes

 

inconnu

 

cet Homme

était

un

vrai

 

Poète !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



18/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres