D'ici Dance

LES HIVERS DE CYTHERE

Les hivers de Cyrhère

sont

si

 

fulgurants

 

qu' on ne les voit

pas

 

venir

 

ils sont insituables

sur

la

 

Carte du Tendre

 

à qui veut l' entendre

je le dis

 

les hivers de Cyrhère

mieux vaut

s' y

 

taire

 

à Venise tu ne meurs pas

mais tu nais

 

casanova

 

puisque Venise n' existe

pas

 

plus

 

que l'  Eternité des serments

d'

 

Amour

 

 

mais Cythère

c' est

une autre affaire

 

affaire langoureuse

affaire tumultueuse

 

les Parole

selon Prévert

n'y

gèlent pas

 

tant les corps

sont

 

ardents

 

se chuchotent

des

frissons

 

dénués de chanson !!!

 

mais il faut le croire

c'est

une autre

Histoire

 

la main dans sa Prose

en dit

long

 

sur les roses

 

parfois sans lendemain !!!

 

 

 

dans la plus intime

chapelle

on allume

le

cierge

 

pour des belles consentantes

 

conscientes

que les sermons

de

leur tante

 

sur les longues attentes

 

ne relèvent

que

d'

 

une jalouse

sénilité !!!

 

 

d' une blague

douteuse

on se

 

gondole

 

même

si ce n' est pas

très

 

drôle

 

parce que

nul

ne te tient

à

 

l' oeil

 

dans l' abri

d' Argenteuil

 

et nos Amours

secrètes

 

personne

ne

les décrète

 

dans les mairies !!!

 

 

nous nous sommes unis

pendant l' été

dans une prairie

 

pour

l'automne

c'est

dans un humble

parni

 

que

nos peaux

s'

étonnent

 

de

pousser

si loin

si longtemps

 

ce qui

ne semblait

que

 

passagère

 

fantaisie !!!

 

 

bien sûr

tu aimes

 

rêveuse

 

parcourir

avec moi

 

le marché légendaire.....

 

 

je ne m' attarderai pas

sur les délicats

pot

ages

 

qui s' y trament

 

en faveur

du

souper

 

au chant d' Elle !!!

 

 

sur le champ

revenons

à

 

Venise

 

je me demande

si

c'est

 

en Espagne

 

à cause

des

 

châteaux

 

des hautes tours

et

des

 

oubliettes

qui

font

 

frémir !!!

 

 

que ce soit

ce

ne peut être

en

 

hiver

 

puisque

tu es

ce

fragile

 

printemps

 

qui

se glisse

entre

mes

 

doigts

 

bien après

la

 

saison !!!

 

ce qui est d' ailleurs

pour

mon humeur

 

la meilleure

raison !!!

 

 

mais

qui

pourrait

croire

 

lorsque

je

joue

 

de mes pointes

et

de

ta

 

lagune

 

qu' il faut me chercher

la

 

petite bête ?

 

- à moins que ce ne soit celle

de celle

 

qui était fort

déshabillée

 

dans

les

premiers

vers

de

 

Rimbaud !!!

 

 

 

j' invente

ce qui me chante

et

 

m' enchante

 

et si la créature

de

ma

 

fiction

 

prend chair

 

fière

somme toute

d'

être

si

 

chère

 

à mon Coeur

 

si

l' on passe

de

la

 

fiction

 

à

d'

autres

 

pamoisons

 

je ne réponds de

rien

 

puisque

je

suis

 

un Vaurien !!!

 

 

mais

pour l' instant

je vais la sourde

oreille

 

à toutes

les rimes

 

et

toutes

les

 

raisons

 

et

ne jouant

que pour

l' oeil

 

l' Amour

en

 

Argenteuil

 

je

n'

accorde

 

faut-il le soutenir

 

de bon sens

qu'

à

 

Brassens !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



28/11/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres