D'ici Dance

MILADY DE WINTER

On ne reconnaît plus Milady .

Toutes les Femmes lui sont acquises .

Tous les Drames lui sont offerts .

Parfois,elle adopte l'apparence d'une débonnaire boulangère .

Parfois, elle règne sur une ribambelle de marmots dépenaillés .

Parfois, d'une main sûre, elle tient le volant d'un lourd camion sur l'Autoroute de l'Ouest .

 

Sur sa carte d'identité, nul signe particulier .

Fut-elle, lors d'une autre existence, Madame de Merteuil ou Madame de la Fère ?

Nul ne saurait le deviner .

 

 

 

Pour l'instant, elle se tient devant vous dans ce petit restaurant Parisien .

Plutôt jolie, plutôt subtile, mais beaucoup trop court vêtue.

 

Sans doute tient-elle des propos banals comme toutes ces jeunes filles que l'on vient de rencontrer :

 

" Je déteste passer Noël chez mes parents. Mon père est îvre au bout du troisième verre . Il tient très mal l'alcool . Ca se finit toujours dans le gâchis . "

 

 

 

Sans doute s'imagine-t-elle invitée pour de futiles raisons sensuelles ou sentimentales .

Elle croit tout connaître du déroulement de l'action .

C'est si simple .

Si souvent vécu déjà .

 

De vous, elle ne sait rien .

Ou presque .

Disons que vous l'avez rencontrée sur le Net, sur un site spatio-temporel mal défini .

Parions sur les années 70 .

 

 

 

Vous, vous êtes Peintre, Metteur en Scène ou Romancier .

Bien sûr, vous n'êtes pas absolument insensible aux Femmes .

Mais, pour l'instant, vous travaillez .

 

Vous ne vous posez qu'une question : Qui est Milady ?

 

N'avez-vous pas été séduit par l'étonnante prescience de ses messages ?

De votre passé, chaque détail lui est bien connu .

Votre avenir, même, semble relever de l'évidence pour elle .

La seule chose qu'elle ignore absolument, c'est le présent .

 

Plusieurs points précis méritent d'être retenus .

Celui-là, notamment :

continuellement, elle change de prénom ;

Si vous l'appelez "Solange" , elle sourit, indulgente :

 

"Non, moi, c'est Solène, vous devez confondre...."

 

Qui se confond, au fait ?

Ne vous a-t-elle pas dit qu'elle était Comédienne, Laborantine ou Mannequin ?

Tant pis !

La confusion n'est pas pour vous déplaire .

Vous prendrez des notes plus tard, lorsque vous serez seul .

 

Seul sans elle .

 

Les hors-d'oeuvre sont succulents .

Milady mange les paupières mi-closes et porte à ses lèvres, sans répit le verre où vacille le rouge d'un vin méticuleusement choisi par vos soins .

 

" Je ne suis pas dupe, murmure-t-elle devant le saumon, je sais très bien que je vous sers de modèle .

Aussi, vous ne connaîtrez de moi que ce que vous cherchez : " Le Modèle " .

Rien d'autre .

C'est promis . "

 

Du coup, vous perdez quelques uns de vos moyens .

Qui a poussé le Fou sur l'échiquier ?

Que va-t-on vous dérober ?

 

Vous murmurez, agressif :

 

" De toutes façons, je déteste les Femmes qui s'habillent de manière indécente "

 

Elle sourit .

 

Le choix des desserts est périlleux .

Milady méprise vos conseils .

Elle recommande une bouteille de vin .

 

Vous commencez à douter de votre Oeuvre .

 

Ca commence toujours comme ça .

 

Le Maître d' Hôtel est poli, normalement ironique .

 

Milady opte pour un sorbet .

 

De sa lèvre glisse une larme rouge qui souille la nappe .

 

Comme vous, elle s'abîme dans la contemplation de ce minuscule désastre .

 

Puis, comme si ça s'imposait, elle dessine minutieusement sur la marge qui vous sépare encore une fleur de lys délicate, un peu froissée .

 

" Vite !Fuyez vite ! Ne me revoyez jamais . "

 

Vous payez rapidement ;

Vous sortez .

 

 

 

Dehors, sur le trottoir tout à l'heure sec, vous constatez qu'il a neigé .

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 

 



07/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres