D'ici Dance

ODE AU RAYON DES FROMAGES FRAIS

KANT a écrit que la beauté n'est pas la représentation d'une belle chose mais la belle représentation d'une chose .

 

 

 

 

 

Le Poète

pour

se

souvenir

de

sa

Dame

s'arrête

devant

un

lac

 

dans le clapotis

des

vaguelettes

entend

sa chère

voix

déplore

le

Temps

qui

passe

emportant

le

frêle

esquif

du

bonheur

 

 

 

ou bien

juché

sur

la

ci

me

d'une

montagne

déplore

la

Vanité

des

choses

Humaines

 

 

 

ou bien

dans l'infinie mouvance

des vagues

qui

se

déjouent

des

reflets

reconnaît

la destinée

passagère

des

sentiments

 

nos vies

sont assujetties

à

la

lune

froide

et

capricieuse

une marée peut apporter

une amoureuse

une autre l'éloigner

nous

laissant

seul

sur notre plage

 

désolée

 

 

 

 

 

 

 

moi

si je dois trouver

une

métaphore

de

l' Amour

et

de

la

douloureuse

solitude

 

j'évoque

tout naturellement

la ville

ma ville sous la pluie

les rues de Paris

ma ville dans tous ses gris

dans ses arcs-en ciel de gris

ma ville

avec ses passages

secrets

voués

aux hasards

ses larges trottoirs

se

déploient

les boucles incertaines

du

destin

ses métros

underground

s'étreignent

des Désirs

clandestins

ses ponts

jetés

entre les rives

et les cultures

et

les

sexes

ses délicieux ponts

tu ne cesses

de

venir

à

ma

ma rencontre

Autre

 

 

 

je chante

les hypermarchés

leur lumière qui me fait

flasher

sur l'exquis conditionnement

des produits

endimanchés

je chante

les

hypermarchés

leur

hypnotique

musique

et

la

voix

cosy-sexy

des animatrices

qui

te

guident

la

main

vers

le

prisme

d'un soleil

alimentaire

 

je chante

les

travées

qui

brusquement

s'ouvrent

sur des corps

féminins

désarmés

nullement

pré

occupés

d'être contemplés

mais

livrés

en

toute

virginité

à

l'innocence

de

l'avidité

 

je chante

hiver brûlant

dans le désert

dans la multitude

les plats

destinés

au

micro-ondes

 

je chante

avec

enthousiasme

le rayon

des fromages frais

 

comment

ne pas rêver

devant tant de candeur

à

l'émotion

de

ta

peau

 

dénudée

 

 

 

le fromage

en sa douceur

cristallise

l'évanescence

du

Désir

 

on voudrait

se

faire

page blanche

dans

sa

mouvance

oser

une

caresse

vers

le

plus

intime

le

plus

laiteux

de

ce

tendre

épiderme

 

enfoncer

dans la motte molle

 

offerte

 

la tendresse toute en rigueur

d'un doigt

tremblant

 

 

 

mais

je

passe

navré

de

ne

connaitre

déjà

la

douceur

la

saveur

de ces sculptures

de

neige

sculptures

de

ton

corps

qui

ne

cessent

de

hanter

mon

Coeur

 

 

 

fromage ou désert

je n'ai pas bien lu

le

menu

que

m'a

tendu

le

 

Hasard

 

ce Maître

d' HJôtel

toujours

bien

venu

 

fromage ou désert

mon Poème

sans

mépriser

nullement

les lacs

tu ne t'es pas

reflétée

ni

les montagnes

qui

ne

t'ont

pas

encore

fiancée

au

ciel

ni

les

vagues

dont

le

rou

le

ment

m'évoque

celui

de

tes

hanches

dans

l'

Amour

 

ni

les nuages

qui

m'emportent

toujours

vers

le

moelleux

de

ton

lit

 

 

 

je chante

les immenses cités

leurs rumeurs

leurs fracas

leurs grincements

les halls

des

immeubles

se

révèlerait

si bien

ton corps

nu

et l'alcôve

des portes

les caresses

interdites

se

volent

dans toute leur

intensité

 

je chante

les immeubles immenses

les ascenseurs

qui aiment

à

se

bloquer

entre

deux

Désirs

entre

deux

étages

 

 

 

et

je chante

surtout

l'hypermarché

riche

en

mirages

susceptibles

de

s'enneiger

en

langoureuse

chair

en marge des travées

 

 

 

et

si

je tiens

à

garder

mon

Coeur de Lion

si

tendre

moi

le

Robin des Bois

dans

la

forêt

des

marques

et

des

logos

 

je n'en chante

pas

moins

le

rayon

de

lune

des fromages frais

des fromages vraiis

délicieux

outrage

de

la

Nature

au

milieu

de

nos

vies

trop

bien

 

emballées

 

 

 

 

et

de ces

géométries

blanches

palpitantes

je chisis

la plus

fraîche

la plus

pure

la plus

savoureuse

notre

 

Amour

 

préservé

par le Hasard

garanti par notre vigilance

j'ai

la certitude

que

ce fromage

susceptible

d'exercer

dans

nos palais

sensibles

de

durables

ravages

 

j'ai

la certitude

que

ce

fromage

dont

tu

fis

l'emplette

fromage

de

label

Poète

exemplaire

de tête

pour

toi

la belle

 

signalé

pour ses vertus

de longue conservation

 

nous fera un long usage

 

tout

en restant

toujours

dans le caddie

de

notre

 

définitive

 

connivence !!!

aussi

 

 

délicieux !!!

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

h



24/07/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres