D'ici Dance

OMBRE ET LUMIERE SUR CAPRON' S STREET

Du côté

de

l'

 

ombre

 

dans

ma

 

modeste

 

ruelle

 

deux petits bonshommes

nabots

de

 

jardin

 

issus

des

décombres

 

d'

un

lointain

 

pays

 

fouillent

 

les

 

poubelles

 

pour

trouver

du

 

pain

 

quand

ils

me

voient

 

ils

sourient

 

ça

me

fait

du

 

soleil

 

je

leur

donne

 

une pièce

 

et

si

besoin

est

 

je les protège

 

des

citoyens

trop

 

rangés !!!

 

 

de

l'

autre côté

de

la

 

ruelle

 

s'est

ouvert

verdoyant

et

 

jaunissant

 

hennissant

 

en

ses

 

bannières

 

le

nouveau

 

fitness

 

sa gueule

de

 

dragon

 

souffle

de

l'

air

 

chaud

 

de

6h

à

 

23 h

 

 

de

charmants

jeunes

 

hommes

 

viennent

s'

y

 

muscler

 

le

soleil

rutile

 

sur

leurs

crânes

et

 

sacsdemarque

 

ma grand-mère

aimait

 

" Mon Légionnaire "

 

d' Edith Piaf

 

alors

je

lui

 

mettais

 

sur le pick up

 

mais

moi

 

je préférais

 

" de l' autre côté d'la rue "

 

tous

les

 

goûts

 

sont

dans

la

 

Nature

 

mais

j'

aimerais

 

autant

 

que

les

bras

 

de

ces

solides

 

gaillards

 

s'

activent

 

sur

des

 

pelles

 

et

cultivent

des

 

légumes

 

pour

les

 

pauvres !!!

 

 

je sais

que

c' est

de

l'

 

utopie !!!

 

 

mais

les

 

vrais muscles

ça

se

 

construit

 

dans

les

 

épreuves

 

de

la

 

vraie vie  !!!

 

sinon

le

torse

 

viril

 

même

 

sur la moto

qui

 

pétarade

 

ça rime

plutôt

 

avec

 

frime !!!

 

les Temps

en

notre

 

bel Occident

 

changent :

 

 

les Bourgeois d' aujourd' hui

ne

dansent

plus

 

sur " La Musique "

 

de

RIMBAUD

 

 

ils

n'

étalent

plus

 

de luxueuses bedaines

 

attestant

d'

amples

 

festins

 

mais

sont

 

sveltes et bronzés

 

ce

qui

est

 

devenu

 

sous

nos

 

cieux

 

moins rigoureux

 

signe

de

 

richesse

 

et

 

de

 

savoir-vivre....;

 

 

cependant

que

ne

s'

 

inquiète

 

pas

 

le Poète

aux

 

semelles de vent

 

lui-même

 

marchand

d'

 

élite

 

le

niveau

de

la

 

bêtise

 

lui

 

est

 

stable

 

et

ne

 

craint

pas

de

 

crise !!!

 

 

celui

de

la

 

finesse

 

aussi

 

et

il

n'

est

pas

 

impossible

 

que

sous

 

l' apparence

baudruche

 

de

cette

 

jeunesse

 

fitness

 

se

cache

parfois

 

quelque

réelle

 

intelligence !!!

 

Platon

après tout

 

chassait

de

son

 

Paradis

 

les

Poètes

 

et

pas

les

 

Athlètes !!!

 

c'

est

bon

 

je ne regarde

plus

 

cette rue

 

côté ombre

côté

soleil

 

et

je

rentre

chez

 

moi !!!

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



04/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres