D'ici Dance

QUESTION DE "CHOIX" (en hommage à Mme Pederzoli)

 

 

Le "devoir de réserve" , ce délicieux fleuron de notre Démocratie, éprise de Liberté, sévit encore. Une professeur "de confession juive" (j'adore cette formule: ça nous change de "Israélite") a été sanctionnée . Non contente d'emmener ses élèves découvrir les anciens camps d'extermination, elle employait, à tout bout de champ le  mot "SHOAH". Je dis bien "SHOAH" ! Est-ce du Français, cela ? Cette femme n'est pas cool ! Se prend-elle pour Monsieur LANZMAN dont on a diffusé récemment le film à la TV ?

Lorsqu'on est bien élevé, formaté, de bonne éducation française, on emploie le mot "génocide". C'est beaucoup plus joli. Ca fleure bon le terroir. Et puis surtout - c'est ça le grand avantage!-, c'est un mot infiniment recyclable ! Comme les Peuples (surtout les "Primitifs") ont une fâcheuse tendance à s'exterminer les uns les autres, on pourra réutiliser à satiété ce mot "génocide". Le profit: mais si! vous voyez bien!: cela permet de relativiser le massacre de "nos" Juifs. Ce ne fut, somme toute, qu'une aberration parmi tant d'autres....  Et du coup, Miracle!, notre mauvaise conscience s'estompe ! On peut vaquer aux affaires courantes !

Combien de charters pour les Roms ?

 

Je me permettrai de dire que certains "enjuivés", comme disait Céline, maintenant dans les manuels scolaires, utilisent le mot "SHOAH" pour qualifier un génocide aux caractéristiques uniques, bien particulières. Dans le prolongement de l'antisémitisme chrétien, dont il diffère pourtant radicalement, il s'appuie sur des bases "scientifiques", "génétiques", c'est un Darwinisme dévoyé. L'Etre Humain est "traité" comme un animal dont il faut préserver la "race".

Les moyens mis en oeuvre pour accomplir ces criminels objectifs sont techniquement imparables. Rien à voir avec le déchaînement de haine, plutôt brouillon, des populaces!

C'est cela, la SHOAH.

On accuse cette professeur, "de confession juive", de se livrer à un véritable "lavage de cerveau" !

Aurait-elle dû, pour plus d'"objectivité", développer les thèses négationnistes sur le seuil des camps de la Mort?

S'imagine-t-on que les Jeunes qui lui sont confiés sont pétris de cire vierge, dénués de préjugés. Voyons, chères Elites, il faut sortir de vos confortables bureaux! Moi, personnellement, en tant qu'Ecrivain et Comédien, je n'ai jamais refusé les invitations de mes amis Professeurs. Dans les banlieues, dans les "quartiers", j'ai fait des lectures et j'ai participé à des débats ?  Les revendications ethniques sont souvent présentes. Ca ne me gêne pas! Que chantent toutes les Cultures sur la Terre des Droits de l'Homme ! Et qu'aucune ne tente d'assurer son hégémonie ! Malheureusement, dans la colère ou l'enthousiasme, certains de nos "lascars" se traitent vite de "Sale Juif!" ou, mieux encore, de "sale Gitan!" Non! Non! Calmez-vous ! N'en faites pas un drame ! Ils ne sont pas "méchants" : ils ne savent pas. et, la plupart du temps, si un adulte qu'ils aiment et qu'ils respectent leur explique, ils comprennent et se surveillent.

Est-ce du "lavage de cerveau" d'agir ainsi ? Ne serait-ce pas plutôt une salutaire déprogrammation ?

J'insiste en revanche sur un point: prendre parti, devant eux, dans quelque sens que ce soit, sur le très sensible conflit du Proche Orient serait INADMISSIBLE ! La grande majorité des Professeurs le sait, se montre discrète et mesurée.

Le danger ne vient donc pas des personnels de l'Education Nationale.

En revanche, il me semble que l'on laisse diffuser sur certaines chaînes de T.V. des images (dont les sources sont parfois douteuses) et des paroles qui attisent la Haine. Souvent pour des questions d'audience ! Les impératifs tiennent trop souvent lieu de conscience. Les professeurs, au moins, sont désintéressés et la plupart, au risque même de calomnie ou de sanction, accomplissent ce Devoir qui poussa, pendant la dernière guerre , certains de nos Compatriotes a prendre des Responsabilités qui nous honorent aujourd'hui.

 

Selon moi, tous les efforts de tous les Français, où qu'ils se trouvent, doivent être tournés vers la Paix et l'Harmonie. Soyons ouverts. Ne stigmatisons pas aveuglément. Vivre ensemble, cela nécessite du SAVOIR VIVRE  !!! 

 

 

 

 

P.S. du Vendredi 3 septembre:  LIBERATION (enfin !) évoque l' "affaire" et lui accorde la place qu'elle mérite.

J'apprends que Patrick ANCELIN, du SNES, soutient cette courageuse Enseignante et que le Ministre Luc CHATEL prend des distances par rapport à l'Inspection Générale.



02/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres