D'ici Dance

ROMS :QUI FAIT L'AMALGAME PERD SON AME

 

 

 

 

 

A tous ceux dont je ne partage pas  les opinions et que je lirai toujours avec intérêt.

A tous ceux que l'on essaie de faire taire.

 

 

 

La découverte de la "UNE" de "Libé", hier, m'a violemment choqué. Tout : logo, storytelling, solennité de l'Appel soutenu par nos plus médiatiques people, tout est fait pour capter mon approbation et ma bienveillance.

Et pourtant, si j'observe, sans l'aide d'une "Gitane", les lignes de cette main, j'y découvre, écrit très gros, le mot "Nation". Ca me laisse perplexe: cela fait des mois que nos Elites m'enseignent qu'il ne faut jamais prononcer ce gros mot, qui donne l'haleine fétide.

Moi, mon pays, c'est la Bretagne. Je suis amoureux de Paris parce que s'y croisent toutes les Cultures du Monde. Je suis très attaché à la Littérature Française parce que, prosaïquement, le Français est ma langue natale et je domine mal tout autre idiome. Je suis friand,pourtant, des textes traduits de tous les continents. Je pense qu'il existe une cohérence dans l'espace Européen. Le christianisme, issu du Judaïsme et de la pensée Grecque, souvent relayé par l'idéologie des Droits de l'Homme, fait partie de nos racines. Il ne doit pas totalement étouffer toutes les autres influences (Celtes, Rroms, Juives et, dans une moindre mesure Animistes, Bouddhistes et Musulmanes) qui nous ont "élaborés". Pourtant, je suis Citoyen du Monde et ma Nation s'appelle la TERRE. Les risques écologiques qui la  mettent en danger, la Mondialisation, la multiplication des échanges, nous imposent cette évidence: Nous sommes Terriens.

 

Cela n'empêche pas que je me soucie, prioritairement, de ce qui se passe autour de moi. Outre le folklorique Front National que tous ses ennemis, plus stupides les uns que les autres, mettent en valeur et nourrissent, ne serait-ce qu'en adoptant sa problématique, j'ai deux soucis

-La bien pensance

-Les CaÏds qui règnent sur certaines banlieues.

 

La bien pensance existe. Elle est puissante. Elle détient toute la Parole. Elle ne vise que deux buts: conserver le Pouvoir immense qu'elle détient déjà et s'emparer des rênes au niveau politique. Ce qu'elle obtiendra bientôt.

Pourtant, elle est aux abois. Les citoyens,parce qu'ils se confrontent, concrètement aux réalités quotidiennes et parce que le Net diffuse de nombreuses informations officieuses, savent qu'on leur ment et  qu'on cherche à les manipuler. Le pouvoir iranien s'est trouvé ébranlé par les réseaux sociaux. Des "secrets défense" américains se sont trouvés diffusés et remettent en cause une guerre...

Le roi (idéologique, médiatique) est nu. Presque tout le monde le sait. Ce savoir est immédiatement instrumentalisé par des tribuns peu recommandables. Les gens risquent de s'y reconnaître, à juste titre, et c'est désastreux car, à partir de lucides critiques, ces tribuns élaborent des propositions inacceptables, beaucoup plus dangereuses et inhumaines que celles de nos bien pensants.

Pas question de soutenir tout ce petit monde ! Il faut prendre en compte les critiques mais s'aventurer en "D'ici Dance" pour élaborer des propositions véritablement démocratiques, détachées du catéchisme matérialiste et sensibles aux apports des autres Cultures dans le contexte d'un Monde plus Harmonieux.

 

Les CaÏds existent. Ils se livrent à d'illicites trafics, terrorisent leur voisinage, y compris leurs proches, souvent haÏssent la France et vouent un culte aux mafias Américaines. En doutez-vous? Partez vivre un mois dans certaines banlieues. Prenez le temps d'écouter certains raps. Arrêtez-vous devant les magasins de vêtements qui proposent les tee-shirts prisés par certains jeunes des banlieues et décryptez les messages qu'ils proposent. Il faut vraiment être assigné à résidence au Café de Flore pour ne rien voir ! Ces CaÏds et leurs hommes sont très peu nombreux mais très actifs, très violents, très puissants. Certains les suivent parce qu'ils ont peur. D'autres, lorsqu'ils sont attaqués, se montrent solidaires. Les Gauchistes, en leur temps, ont su utiliser cette tactique.

Nous refusons nous, de classifier nos compatriotes en temes ethniques. Cela nous honore et nous n'en démordrons pas. Que cela ne nous empêche pas de voir que nombre de "jeunes" des banlieues revendiquent, haut et fort, leur ethnie et se stigmatisent les uns les autres. Il y a quelques années, lorsque je les fréquentais de près, leur "vanne" préférée était "Sale Gitan".

Désespérant ? Parfois.

 

Je formule pourtant des hypothèses: la Religion, lorsqu'elle est modérée, peut canaliser cette barbarie . La police de proximité, si elle s'accommode de fermeté, peut-être aussi une bonne idée. L'Enseignement, surtout,dans les zones "complexes", doit occuper une place de choix. L'Enseignement encore plus que l'Education. Un bon Enseignement conduit à une bonne éducation. Il nous faut des Professeurs aguerris, compétents et donc très bien payés. Ils doivent évidemment dominer leur propre Savoir mais aussi, se montrant littéralement AMOUREUX des Cultures que l'on accueille et qui ne s'évanouissent pas au passage des frontières ou des années, être en mesure d'entamer le dialogue et de proposer le partage. Les nouveaux programmes d'Histoire vont -timidement- dans le bon sens. En Littérature, on peut concilier, pour la plus grand bien de tous, Rimbaud et Amadou Hampate Ba. Les programmes doivent être plus souples, plus adaptables. Les examens, moins épris de "bachotage" et de "savoir-faire" doivent être en mesure de reconnaître les véritables Talents qui éclosent partout. Souvenez-vous du "Joujou du pauvre" de BAUDELAIRE! Evidemment, il faut SORTIR rapidement d'une certaine routine et de ces coquettes impasses que Technocrates et Structuralistes ont proposé  à leurs malheureuses ouailles.

 

Quand Madame BALASKO , évoquant leshommes de Droite déclare, dans Libération:

"Ils ont essayé de faire diversion en prenant les Roms pour cible, en agitant un drapeau, pour nous détourner de l'affaire Woerth."

ou elle ment sciemment, ou elle se trompe.

Malgré des semaines d'intenses intoxication, je ne crois pas que l'affaire Woerth préoccupe tant que ça les Français. Ce n'est qu'une machine de guerre au service des prétendants au pouvoir.

Les Français se soucient des factures de plus en plus élevées qu'ils doivent acquitter pour des biens de première nécessité. Ils s'inquiètent du progressif déremboursement des médicaments. Ils ont peur du chômage, de la précarité, des délocalisations. Les insupportables rythmes de travail que leur imposent les technocrates épris de chiffres et de profit, les rendent malades.

Au terme de la grande saga Woerth, seront-ils mieux lotis? Ils en doutent !

 

Et puis les Français veulent vivre en sécurité. Souvent à tort, parfois à raison, ils ont peur. C'est parce que la Gauche ne prenait pas en compte leurs inquiétudes qu'ils l'ont bannie. SARKOZY, "roulant des mécaniques", a promis la Sécurité. Et puis, plus encore que JOSPIN, il s'est ridiculisé. Il nous a tous ridiculisés. Une poignée de CaÏds combattifs l'ont vaincu. Ils règnent à présent en Maîtres sur certaines zones. Il faut déplacer les policiers apeurés, traumatisés, les protéger, les cacher et , sans doute, les soigner !

C'est une DEFAITE HISTORIQUE pour notre Grand Sécuritaire !

Alors, pour détourner l'attention, non de l'affaire WOERTH, mais de cette défaite, il s'en prend aux Rroms. Ils sont inoffensifs. Très peu d'entre eux se livrent à de menus larcins. Ils ne clament pas qu'ils haÏssent la France. Ils ne mettent pas en danger les policiers. Ne les tuent pas. Ils ont une civilisation très singulière. Ils inquiètent les braves gens épris d'ordre et d'hygiène. Très peu de gens, à l'intérieur ou à l'extérieur de notre pays les protègent. Ce sont des victimes idéales. Les Libéraux vont alors matraquer, exiler, stigmatiser.....et redorer leur Blason aux yeux d'un bon peuple trop fasciné par le Front National.

 

Que fait alors la gauche, cette protectrice des Faibles et des Opprimés? Sans pudeur, elle annexe, amalgame, récupère. Elle met SUR LE MEME PLAN d'innocents Rroms, qui n'ont que le tort d'être nés Rroms, et des délinquants, originaires d'une immigration récente, MEURTRIERS DE FLICS. Comment appelez-vous cela ? Moi, j'appelle ça du RACISME. Cela relève d'une confusion digne de "l'Affiche Rouge". "Ca sent mauvais", radotent-ils ,eux-mêmes  souvent. Mais quand ça les arrange, ils savent "se mettre au parfum". Il n'y a pas de cloisons inodores dans l'hémicycle. L'"idéologie française" se répand partout !

C'est évidemment contre-productif et c'est la charogne qui récoltera, une fois de plus, le bénéfice de ces pestilences cultivées.

 

Enfin, pour ceux qui ne m'auraient pas compris:

-La France est, pour moi, une Terre d'Asile qui doit accueillir, dans la convivialité, tous les individus soucieux de repecter nos lois tout en s'épanouissant A LA FOIS dans leurs Cultures (qui nous enrichissent) et dans la nôtre.

-Je n'accepte pas que soit déchu de sa Nationalité un criminel issu d'une récente immigration, même s'il s'en est pris à un Fonctionnaire. Qu'il expie, dans nos prisons tricolores, son forfait.

-Il faut défendre inlassablement les Rroms à tous les niveaux (humains,civiques, culturels) et éviter d'opportunistes amalgames qui ne peuvent qu'être mal compris et desservir leur Cause.

 

 

 

 

 

Dominique  Gabriel    NOURRY

 



15/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres