D'ici Dance

AUTOUR DU CHAT D' ARIANE

" Ne jamais contrarier la plume , ne jamais lui céder , la poursuivre , l' affoler , lui faire perdre la raison . Un exemple entre mille : le besoin d' écrire un poème se fait-il pressant ? J' en écris un , mais jamais celui qui s' offre . Dans certains cas , la plume l' emporte , le poème se jette sur la page  , s' y accoche mot à mot , l' encre ne sèche plus . "

 

Jean-Pierre ROSNAY : Les diagonales  ( Collection Club des Poètes )

 

" Télégraphie sans fil , téléphonie sans fil , imagination sans fil , a-t-on dit . L' induction est facile mais , selon moi , elle est permise aussi .

 

André BRETON : Pont du jour : Introduction au discours sur le peu de réalité .

 

 

Pourquoi

pourquoi faut-il

que

 

sorti

de ce métro

Varenne

 

qui

désoriente

 

le Rennes de mon adolescence

 

je

me

sente

 

aimanté

 

par le Musée RODIN ?

 

je

ne suis pas

ce genre

d'

 

homme

 

qui emprunte

le

plus court

 

chemin .....

 

devant le Musée Rodin

lorsque

tombe

 

le soir

 

des passantes souvent

s' attardent

 

la proximité des sculptures

souvent

 

leur accorde

 

une grâce

 

que

l' on pourrait

dire

 

mimérotique

 

je m' arrête

 

quelque chose

 

s' expose et m' expose

 

quelque chose / quelqu' un

 

qui oberve

qui

 

est observé ?

 

sur ce sujet

c' est un chat

quantique

 

qui nous a fait

la leçon !!!

 

mais 

je ne m' égare pas

 

au coin

de la rue l' Arpège

me

remet

 

en Accord

 

avec mon

Destin

 

 

je me remets

à

l' écoute

 

de la Ville

 

comme tout Poète

digne

 

de ce Nom

 

les bonnes ondes

 

transgressent

les

 

immondices

 

peut-être

Aragon

 

est-il aussi

en

 

communication ?

 

 

tant de chemins

se sont

croisés

 

souvent

s' ignorant

 

mais somme toute

secrètement

 

s' estimant

 

 

je n' ai pas la tête

 

à

ce genre

de

réflexions

 

cette nuit

 

je suis ce doctorant

qui

ne sera jamais

 

doctoré !!!

 

je préfère

les colliers de fleurs

des nymphes

lointaines

 

aux couronnes de laurier

spectaculaires

 

si

je reste troublé

par

cet

 

hôtel

 

hanté de reflets

 

qui

me met en joue

dans

 

ma course

 

c'est que je m' atttends toujours

à

quelque

 

apparition

féminine

 

susceptible

de

remettre

à

 

jour

 

les plus obscures

de

mes

 

années

 

 

foin de fadaises

éclairs

de fournaise

 

le super-marché

 

qui

plagie

 

le titre de Jean-Pierre

 

me

remet

 

les pieds sur terre

 

voici des fruits des fleurs et des fruits et des fruits

 

mai

que d' années

sans

 

Coeur !!!

 

 

je

reviens

 

aux sources

 

 

on ne refait pas

son

passé

 

nul ne reprise

absolument

ses

 

cicatrices !!!

 

 

alors

reste

à

imaginer !!!!

 

 

ô pauvres écrivailleurs

railleurs

 

qui

cent fois sans foi

sur le métier

 

 

retouchez

 

si

vous étiez

artisans

 

sans doute

vous

adulerais-je

 

mais de toute votre Vie

vous avez fait

 

un bas de neige

 

troué

 

 

ni les sincères Surréalistes

ni Jean-Pierre ROSNAY

 

ni moi-même

ne

revenons

 

sur notre Parole !!!

 

 

ce qui est dit

s' inscrit

 

dans un rythme

 

qui transcende

tous

ses

 

éléments

 

lui seul

est

 

sacré !!!

 

 

ce n' est pas

un petit

bonhomme

 

d' Hauteur

 

qui va le mettre

au

 

PAS !!!

 

 

d' ailleurs

de

nouveau

 

le monde me saisit

 

que

serait

 

mon Hommage au Chat d' Ariane

 

sans

la musique

du

 

saltimbanque

 

qui

me

redonne

 

connaissance

 

reconnaissance !!!

 

 

Frère ! mon Frère !

 

un sourire une oièce un sourire

une photo

 

ravis ?

 

enchantés !!!

 

 

devant l' enseigne

devant

le

 

Club

 

instantanément

 

je me pose

 

 

je rencontre

l'

oiseau

 

qui ose

 

me

présenter

 

lui-même

 

à

Sa Majesté

 

le chat d' Ariane

 

c'est

un personnage

affable

 

 

qui me reçoit cordialement

 

 

de la Vie

sans doute

 

il envisage

surtout

 

les issues

 

il aime

faire

mine

 

d' être perdu

pour

le

plaisir

 

d' être recherché !!!

 

comme

beaucoup d' Artistes

 

il est avide

de

reconnaissance !!!

 

 

péché véniel des enfants perdus !!!

 

 

mais

ses prunelles

dans les miennes

 

il me dit

le plus grand

bien

 

de sa maîtresse

jolie jeune fille

courageuse

 

et puis

 

loue les soirées de Blaise

 

au cours

desquelles

 

il prend

parfois

 

la Parole

 

intempestivement !!!

 

je

l' imaginais

à priori

peu

 

loquace

 

le félin

 

mais

quelle erreur

 

suivre

le

fil

 

de sa conversation

enjouée

 

relève

de

l'

 

équilibrisme !!!

 

 

le mieux

c'est

que

 

tu viennes

 

toi-même

 

l'

interroger

 

30 , rue de Bourgogne

 

peut-être

nous

 

présentera-t-il ???

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



21/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres