D'ici Dance

BOHRINGER : C'EST BEAU UNE SCENE LA NUIT

 

 

 

C'est beau une scène la nuit lorsqu'un homme seul, sans tambours ni trompettes, en possession de tous ses moyens artistiques, défie les lames du Temps. Je ne l'ai d'abord rencontré, voilà bien des années, qu'à travers sa voix, au Festival d'Avignon. Une voix pareille, tellement chargée d'émotion, même dissimulée derrière un épais rideau de velours rouge -le spectacle affichait complet ! - ça ne s'oublie jamais !

J'ai écouté , un disque et j'ai volé le titre d'un livre pour l'un de mes poèmes. Cela tenait un peu de l'inadvertance et beaucoup de l'hommage.

Je me suis toujours tenu suffisamment A L'ECART pour rencontrer l'Homme avant sa réputation. Et l'Homme vaut le détour. Et le retour ! C'est une espèce de bateleur qui vous refile cette camelote périmée, la Poésie, et vous l'accroche sur le coeur.

Alors, magiquement, d'Harlem en Afrique en passant par Paname, vous comprenez tout ! Et ce qu'est vraiment un homme... Et une femme aussi !

Sans être grand lecteur des magazines "People", on comprend que BOHRINGER, sur le ring de la Vie, a pris des coups. Et qu'il s'est relevé. Et qu'il nous aide, nous tous, à nous relever.

 

Dans la salle, bien des têtes chenues qui ont, incontestablement, la reconnaissance de l'âme. Ce n'est pas faire outrage aux jeunes gens, amateurs de Slam, que de leur conseiller le spectacle: "Traîne pas sous la pluie". Ils pourraient en prendre de la graine et leur évident talent s'en trouverait magnifié.

FERRE, LEOTARD, BOHRINGER, qu'on les oublie ou pas, sont là, blottis en nous, et murmurent ces mots ineptes et nécessaires des grandes villes.

En toute simplicité. Rien à voir avec la fausse modestie des Postmodernes ! Parfois ça crie. Parfois ça rêve. C'est à la fois pudique et cabotin. Ca ne manque pas d'étoffe, loin de là.

Dans cette petite salle de l'Européen, tout près de la Librairie de Paris, qui accueille les meilleurs écrivains, se réfugient de rares Artistes qui ne bénéficient pas toujours de tous les feux de  la rampe.
C'est un lieu très précieux, au secret de la place de Clichy.

C'est beau une scène, le soir....

 

 

Dominique  Gabriel    NOURRY

 

 

 

RICHARD  BOHRINGER : "Traîne pas trop sous la pluie...." à l'Européen, 5 rue Biot, Paris XVII.     Loc: 01 43 87 97 13

Jusqu'au 3 octobre 2010



16/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres