D'ici Dance

CE POUR QUOI J'AIME ROBERT DESNOS

A RIDHA NASRAOUI

 

 

J'aime, d'abord, et surtout, ROBERT DESNOS parce qu'il était un Homme de Coeur, qu'il était d''une rare générosité pour sa femme et ses amis et qu'il a cru bon de mettre en péril sa vie confortable pour protéger les Juifs et les autres persécutés dont il avait connaissance.

 

J'aime ROBERT DESNOS parce qu'il était cet homme courageux qui s'est engagé, de manière désintéressée, dans la Résistance et qui s'est montré, au fond-même des camps de l'horreur, capable d'une singulière Dignité.

 

J'aime ROBERT DESNOS parce qu'il était un homme Romantique et sensuel,  tout à la fois, capable d'éprouver les plus tendres sentiments et la brûlure de ce Désir éperdu dont témoigne "La nuit des nuits sans amour"

 

J'aime ROBERT DESNOS parce qu'il était un homme subtil et intelligent, capable de défier la "Révolution Nationale" au sein-même de ses journaux.(Ce qui lui valut la haine raciste et meurtrière de CELINE!).  "Mines de rien? A bon entendeur, salut!

 

J'aime ROBERT DESNOS parce qu'il était un homme d'Esprit, l'amant préféré de RROSE SELAVY et qu'il a su, mieux que tout autre,  amuser les enfants de ses "Chantefleurs" et "Chantefables".

 

J'aime ROBERT DESNOS pour les raisons-mêmes qui lui ont valu le blâme de certains: ses activités professionnelles dans le Journalisme ou la Publicité. 

Il vaut mieux, pour l'Artiste - plutôt que d'être rentier, de spéculer, de dépendre des Mécènes ou des subventions de l'Etat (que l'on critique!)-  installer le Cheval de Troie de la Subversion au coeur -même de la "cité marchande" . Ne finit LORENZACCIO que le velléitaire: ROBERT LE DIABLE en fut la preuve vivante!  Tout est à recueillir de qui, se mêlant du Réel, de son Rêve le distancie, le domine et, si peu que ce soit le transforme et le sublime.

 

J'aime ROBERT DESNOS parce qu'il était un merveilleux Poète. Il ne méprise ni l'argot du peuple, dont il vient, ni le langage journalistique, ni la cadence aristocratique de l'alexandrin, ni les atours délicieusement dépravés du "vers libre".

 

 N'est-ce pas "à la Mystérieuse", la Poésie faite femme , que dans ses derniers instants, il se confie?

 

J'aime ROBERT DESNOS parce que j'aime le Surréalisme dont il est, pour moi, à l'égal de BRETON, l'Ange tutélaire. Lui seul sut faire de la Voyance et du Rêve éveillé cet usage miraculeusement poétique que "révèlent" certaines photos. De l'apparent désordre de l'écriture automatique, DESNOS sut émerger pour susciter, d'une voix claire et clairvoyante, cette "entrée des Fantômes" , dont, depuis si longtemps, la Cité contemporaine, empêtrée dans d'artificielles réalités, comme d'un viol délicieux, rêvait.



25/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres