D'ici Dance

CE QUI FAIT LE CHARME (discret) DE LA " D'ICI DANCE".....

Ce qui fait le charme (discret) de la D'ICI DANCE, c'est qu'elle affectionne les FIGURES LIBRES. Pas question de marcher au pas. Pas question de s'abriter derrière des slogans ou des "petites phrases" ! Pas question de "CHOISIR SON CAMP" et d'abandonner son esprit critique ! Tant pis pour les Marxistes -que j'estime parfois- et les Anarchistes -pour qui j'ai toujours de la tendresse.

Pour une juste guerre (idéologique! : je suis mauvais tireur !) comme celle qui se joue actuellement contre des crimes d'Etat, je veux bien me faire Corsaire. Mais, pour le reste, je suis plutôt adepte de la Flibuste et je prends mon bien où je le trouve: c'est à dire un peu partout. Ce n'est pas ce qui favorise le "vivre ensemble" , je le sais. Et moi qui sollicite tant d'amis sur les réseaux sociaux, ça me peine forcément un peu. Mais je ne me sens pas vraiment seul: nous sommes nombreux ceux qu'indisposent également "la pensée unique" et son symétrique: "l'Anti pensée unique".

 

Il est des causes qui sont évidentes. Dès que les Roms ont été menacés je me suis mis en colère sur mon blog. Parce que je suis un Etre Humain. Parce que je suis un Démocrate, attaché à l'Esprit des Evangiles et à la Lettre des Droits de l'Homme. Parce que je suis un "homme de culture": Les Juifs m'ont souvent donné des leçons de Philosophie, les Musulmans des frissons de Poésie, les Bouddhistes la Nostalgie de la Sagesse, et les Roms des approches de cette haute voltige dont se constitua l'"Art sans fin".

Je suis donc allé, samedi, joindre mes pas à ceux des manifestants. Tous, évidemment, sont de vrais "camarades" puisqu'ils se sont déplacés, en cette occasion, animés par les mêmes sentiments que moi.

Le Respect que je leur dois ne m'empêche pas de jeter sur certains un coup d'oeil, indigne de Daumier, certes, mais Dissident. C'est si rare que je me mêle aux grandes Messes ! Je ne peux pas m'empêcher de considérer les Fidèles d'un oeil amusé, même si la Cérémonie me paraît tout à fait pertinente.

 

Tout d'abord, donc, je suis tombé sur le numéro Zéro de la nouvelle "Cause du Peuple" !Ca m'a forcément mis la larme à l'oeil ! Tant de souvenirs ! Le "petit Livre rouge" se trouvant déjà épuisé, en ce début d'après-midi, j'ai acquis les "Oeuvres philosophiques" du Grand Timonier. Très certainement sa pensée -aux conséquences impérialistes et criminelles- recèle-t-elle d'efficaces recettes. Un sens aigu de la Statégie, sans doute hérité d'un lointain passé, porte au pinacle (mais à quel prix !) l'économie chinoise  Nos "Maoccidents", souvent "bien nés", en ont tiré le meilleur profit et  tirent à présent la langue à leurs anciens sympathisants depuis leurs bureaux cossus et leurs douillettes maisons d'édition. Ce sont, somme toute, de "braves gens" qui, parfois, nous ont "désorientés" pour de louables raisons.

Malgré tout, selon moi, les anciens "Maos", fidèles au poste malgré tout, méritent le détour et peut-être une certaine "considération". Je n'irai pas plus loin. J'interprête librement: "Que cent fleurs s'épanouissent" et je clame: "Que mille cultures s'épanouissent !". La  souffrance des Thibétains me touche autant que celles des Roms.

 

J'ai sagement joint la LICRA qui mène, indéniablement, un bon combat et suscite l'approbation de mes écrivains préférés (dont Laurent BINET). J'ai proposé mon slogan "Nous sommes tous des Roms Roumains" qui n'a guère suscité l'enthousiasme. Il est vrai que pour accompagner mes amis opposés au "morcellement ethnique" j'arborais un tee-shirt frappé du Triskell celtique et un autocollant de la Fédération Anarchiste ! Je ne suis décidément pas adepte du "consensus"

 

Lorsque nous eûmes convenablement piétiné, le spectacle n'était pas terminé ! Je n'ai pas voulu manquer l'irruption "en force" de nos camarades du N.P.A. Ils étaient particulièrement bruyants, organisés, totalement égarés dans leur Espace-Temps qui, visiblement, ne prend pas en compte les découvertes de la physique quantique ! N'arborent-ils pas une pancarte représentant un C.R.S. de 68 qui ne leur a jamais appartenu et qui est, depuis longtemps, en retraite (comme BADIOU). Dans leur slogan préféré mes jeunes amis revendiquaient l'égalité devant le Travail de tous ! Je soutiens, évidemment, cette exigence mais je tiens à souligner que la détresse des Roms est dûe au fait que la plupart d'entre eux N'ONT PAS DU TOUT DE TRAVAIL lorsque même ils en sollicitent. Selon moi, il faut mieux les scolariser, tout en PRESERVANT LEUR CULTURE, pour qu'ils puissent plus facilement trouver des emplois.

 

Evidemment, je ne néglige pas l'importance de l'Inspirateur du N.P.A., TROTSKI, même s'il a fait massacrer beaucoup trop d'Anarchistes à mon goût.

Avec ANDRE BRETON, il a signé le manifeste: "Pour un Art révolutionnaire indépendant" qui doit être pour certains la voie de la Libération sans pour autant s'imposer aux autres comme une injonction.

Pour moi, tous les chemins de la Résistance sont bons à prendre. A ma table sont invités: celui qui croyait au Ciel, celui qui n'y croyait pas et ceux qui comme moi, attendent ENCORE beaucoup d'un Surréalisme qui doit être, encore et toujours, en déséquilibre, donc EN MOUVEMENT.

 

Enfin, pour bien montrer que je n'ai peur de rien, j'expose ce butin pillé dans "Le journal du Dimanche". Il s'agit de propos d'Alain Minc, l'Eminence grise de notre Maître bien aimé. Ces paroles auraient pu figurer en exergue de mon texte "Face à face-book". Au risque de me faire haÏr, moi qui ai tant besoin d'amour, j'en revendique TOTALEMENT le fond (évidemment isolé de tout son contexte):

"L'Internet est un champ neuf où rien n'est joué, sans situation acquise, ni monopoles, ni pouvoirs hiérarchiques, ni cooptations savantes, ni carrières protégées. Ce monde nouveau est un monde des individus, affranchis des privilèges. Il faut s'y fabriquer chaque jour sa légitimité. Un monde de francs-tireurs dans une bataille de rue. Et là, nul n'a le mot de la fin. Tout reste à suivre."

 

A suivre, donc: "D'ici Dance" !

Il y aurait à nuancer, mais tant pis pour les nuances !

Il reste tellement à vivre, à rire, à danser, à penser !

 

 

 

Dominique Gabriel   NOURRY



06/09/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres