D'ici Dance

CHEWING GUM

Laisse

laisse

ton

 

chewing-gum

 

c'est

l'heure

du

 

show

 

du

chewing

l'homme

 

tu

me

mâches

me

 

remâches

 

dans

ta

 

tête

 

tu

me

 

balances

 

comme

un

panier

à

 

salade

 

c'est ça

 

l ' Amour

 

tu

remues

négligemment

les

 

lèvres

 

me

boudes-tu ?

 

mais

non

 

tu m'aimes

incontestablement

dans

tes

 

tourments

de

 

chlorophylle

 

ne

dirait-on

pas

que

mon

 

Amante

 

est

 

Adolescente

 

on

ve

me

livrer

à

la

 

censure

 

mais

je

te

jure

 

elle

a

bien

 

plus

 

de

 

dix-huit ans

 

elle mâche

au-delà

de

 

trente ans

 

pour

ne

pas

laisser

au

 

Temps

 

le

droit

de

 

ronger

 

son

visage

 

d' Ange

 

 

 

plus

question

maintenant

de

 

croquer

la

 

pomme

 

mais

de

partager

 

le

 

chewing-gum

 

 

j'ai

des

fils

de

 

toi

 

entre

les

 

dents

 

 

et

tu

serais

capable

de

m'en

 

coller

 

partout

 

je ne sais

 

 

du

chewing

 

quand

tu

me

chew

le

 

dom

 

 

et

que

je

me

prends

 

pour l'homme à la tête de chou

 

fou

de

 

marilou

 

quelqu'une

 

qui

te

 

ressemble

 

bien

 

 

petite fille

on

t'a

fait

 

comprendre

 

qu'il

fallait

faire

 

mine

 

d'ouvrir

la

 

bouche

 

tout

en

la

 

gardant

 

fermée

 

dans

cette

 

démocratie

 

le

chewing gum

résoud

 

le

 

dilemme

 

tu

parles

sans

 

parler

 

incompréhensible

mais

 

sensible

 

tu

te

donnes

 

l'accent

Américain

 

ce

qui

 

impressionne

 

toujours

 

 

et

quand

tu

vas

en

 

fac

 

philosophe

tu

 

prétends

 

que

tu

 

rumines

 

 

car

rien

ne

colle

et

n'englue

et

ne

se

 

dissémine

 

tant

 

que

 

le

 

chewing-gum

 

vivante

illustration

du

 

concept

 

post-moderne

 

pas

de

 

monisme

 

Amour

 

si

tu

en

aimes

un

 

autre

 

partage-toi

 

chacun

de

nous

 

sa

faveur

 

son

brin

de

 

saveur

 

 

donne

redonne

tes

baisers

 

mentholés

 

joue

toi

de

 

moi

 

comme

d'un

 

élastique

 

sii

tu

 

veux

 

 

mais

ne

me

 

demande

 

pas

 

de

porter

de

 

casquette

 

-ça

fait

transpirer

 

tomber

les

 

cheveux-

 

 

 

ne

me

colle

pas

 

cruellement

 

moi

le

 

pître

 

sous

un

 

pupitre

 

 

je

t'en

 

prie

 

garde-moi

 

dans

tes

 

tablettes

 

ma

jolie

 

fillette

 

car

si

tu

me

 

chewing

 

gomme

de

ta

 

Vie

 

de

ton

 

lit

 

tu

m'achèves

 

et

je

suis

 

fini

 

bien

 

fini

 

comme

 

ces

 

bonbons

 

d'antan

 

qui

fondaient

si

 

vite

 

et

dont

il

ne

restait

dans

le

 

caniveau

 

qu'un

dérisoire

 

sachet

 

scintillant !!!

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 

 

 

 



08/11/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres