D'ici Dance

DENOUEMENT

Visage de labyrinthe

ça

me frôle

 

la trace

de cette

griffe

 

cicatrisera-t-elle

jamais ?

 

les Peuples alanguis

s' ennuient

 

s' enfièvrent

 

c' est du pareil

au même

 

et leurs Artistes

 

abondent en d' inutiles méandres

 

que

ne sauraient

 

outrepasser

mes

 

Ponts !!!

 

 

je me lèche mes blessures

c'est sûr

 

mais je ne me sens pas seul

jamais seul

 

 

c' est qui c' est quoi

cette Présence

 

cette Beauté dotée de longs cheveux noirs

qui

se penche

 

vers moi

 

comme une Ombre rayonnante

 

certainement pas celle

que découvre

 

Musset

 

lorsque le glace

Décembre

 

dans sa glace

d'

impeccable

Dandy !!!

 

non c'est la Poésie

 

simple comme un tag préhistorique

à la Proue

de

 

l' Humanité

 

la Poésie

le Témoin

 

que se passent

les vigoureux Athlètes

 

de la Vie !!!

 

Hommes ou Femmes !!!

 

la Poésie dans les mots

mais aussi

 

dans la danse et le geste et le cri et le regard !!!

 

la Poésie petite Soeur mon Amour

 

qui nous guide

à travers

les Infinis

 

qui s' épanouissent

en

 

des milliards de galaxies !!!

 

 

je sais : l'embrouille

annoncée

 

je la délaisse !!!

 

mais tu la vois là-bas

trois quarts profil

qui

 

défie !!!

 

 

la Règle de l' Appel à la Violence

est

 

simple :

 

il suffit de dépasser les Limites

 

qui

ne

sont

plus

 

les frontières plausibles d' antan

 

mais se situent

dans

 

l' Ame .....

 

ça peut filtrer des yeux

surgir dans la main

 

ça feint l' Innocence

pour mieux

 

blesser

 

le Naïf la Naïve

 

et beaucoup sont dupes

plaignent

qui

 

provoque !!!

 

 

il n'est pas toujours utile

de faire

des

noeuds

 

je chante le Lisse le Clair qui se hisse

au-delà

de

 

l' obscur !!!

 

 

si je murmure

dans la nuit

de

 

Paris

 

c'est que je me sens

 

respon

sable

dans le sablier

 

des années

 

je ne renie rien des plaisirs des émois de l' appel dans la prunelle

 

et de l' inévitable Désir

qui bat comme un Coeur dans nos saisons troublées

 

 

mais

je ne saurais plus

me

passer

 

de l' Harmonie

 

maintenant qu' elle semble

vouloir

m'

 

habiter !!!

 

 

je suis las des inutiles disputes

 

je n' ai pas le souci de l' Egalité

 

mais celui du

Bien-Etre

matériel ET spirituel

de

 

tous !!!

 

de toutes !!!

 

 

du pain et des roses ni plus ni moins !!!

 

 

 

Vieux Crabe ne t'avance pas

de ta démarche traversière

vers

 

moi !!!

 

 

je sais que tu me cherches !!! tu me cherches !   tu me cherches !!!

 

 

et tu ne me trouveras pas !!!

 

ce n'est pas là que je mets mon Orgueil

 

tu lances les banderillles

 

épingles dans mes guenilles !!!

 

je ne trépasse pas ! je passe !!!

 

 

à autre chose aussi !!!

 

 

la Poésie c' est ma Vie

ma tétine de bébé mon bâton d' Ancêtre !!!

 

pas touche fine mouche guêpe

dont le miel

englue

 

qui souhaite se laisser engluer !!!

 

 

ceux celles qui détournent

la tête

quand se trament

 

les drames

 

tant pis pour eux !!!

 

 

ce qui est certain

c'est que je fuis qui me nuit !

 

 

sans états d' Ame ?

 

 

la belle affaire : avec des états d' Ame !!!

 

mais je ne m' étale pas !!!

 

 

j' aime les chants de marche

et pas

 

les chants désespérés !!!

 

 

notre douleur est commune

même couleur !!!

 

 

inventons plutôt

de

nouveaux

 

 

arcs-en-ciel

 

 

si tard ? mais oui !

si tard !!!

 

 

il n'est trop tard

pour commencer

à

 

vivre

 

il n'est jamais trop tôt

pour te dire

bonjour

 

mon Amour

 

même si tu files

un autre horaire

 

fuseau

 

dont la laine

câline mes lignes

 

et

me donne envie

de ne plus

jamais

savoir

 

 

dormir......

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/11/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres