D'ici Dance

DEVANT MOI

Vous n' étiez pas

encore

 

née

 

que

déjà

 

vous marchiez

 

devant

moi

 

 

je cherchais

sur le tronc

des

 

chênes

 

le poinçon

 

des

coeurs

 

enchaînés

 

par

vos

 

mélopées

 

vos

secrètes

 

incantations....

 

je

marche

à

l'

 

aveuglette

 

ai-je

le

 

choix

 

je

cueille

dans

la

 

nuit

 

les mots que je vous dois

 

le lis

 

en

sa

 

virginité

 

ne

suscite

que

le

 

vertige

 

de

la

 

calame

 

oserais-je

vous

parler

 

de mon Ame

 

moi

dont

le

 

corps

 

brûle

 

de

cette

 

interdite

 

flamme

 

 

pour

vous

 

dire

 

ces excès

obscènes

qui

 

hantent

ma

 

langue

 

il

me

faudrait

 

tour

ner

 

les métaphores des Précieuses

 

infortunées

incomprises

d'

 

un

génie

 

décidément

 

trop Français !!!

 

 

je

rêve

de

m'

 

égarer

 

dans

les

buissons

 

de

ce

 

labyrinthe

 

que

n'

a

su

taire

 

Voltaire ....

 

 

prenez-garde

pourtant

 

si

sur

la

poignée

 

de

cette

 

porte

 

qui

 

ouvre

 

sur

l'

 

autre texte

 

vous

trouvez

 

la rose jaune !!!

 

 

n' en

sommes-nous

pas

 

encore

 

à

ces

 

enfantillages

 

que

l'

on

 

croyait

 

d'

un

autre

 

âge ???

 

 

le vers qui se brise

et

parfois

 

coupe

 

est-il

 

codé ?

 

jamais assez

 

vous

le

 

savez

 

les portes

que

l'

 

on croit

 

les

mieux

 

cadenassées

 

laissent

 

filtrer

 

le

seul

rai

 

de

votre

 

Lumière

 

qui

n'

en

finira

 

plus jamais plus jamais jamais

 

de

me

 

troubler !!!

 

cruciverbiste

 

sortez-moi

de

votre

 

cage

 

sait-on

quel

 

verbe

 

on peut croiser

 

lorsque

l'

on

 

refuse

 

obstinément

 

les

impératifs

 

de

la

 

conjugaison !!!

 

 

révélons sans plus tarder

 

les mystères

de

la

 

3e

 

personne

 

la

seule

qui

se

 

veuille

 

ouvertement

 

bi

sexuée !!!

 

 

je vous fais

une

 

fleur

 

encore

 

à

vous

de

 

choisir !!!

 

 

Idée

 

plus

belle

que

toute

 

Réalité

 

je

veux

qu'

 

on

 

vous

 

jalouse

 

vous

si

lointaine

et

si

mal

 

admirée

 

chère Idée

 

plus

sensuelle

que

 

les danseuses

des

 

Orients

 

fabuleux

 

délicieuse Idée

 

lumineuse

 

dans la jungle

de

mes

 

arrière-pensées

 

je

vous

 

dédie

 

l'

or

chi

dée !!!

 

 

afin

de

ne

jamais

vous

 

perdre de vue

 

lors

même

 

que

vous

 

marchez

 

loin

devant

 

moi

 

le Poème

 

qui

vous

 

aime !!!

 

 

 

 

Dominique Gabriel    NOURRY 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres