D'ici Dance

ENCORE UN BEAU TENEBREUX

Allan

ce Beau   Ténébreux

que

prononce

 

le second Récit

 

de

Julien Gracq

 

ne

cesse

de

me

 

solliciter

 

lorsque

le

premier

 

vent

 

d'

automne

 

vient

narguer

l'

 

indolence

 

radieuse

de

la

 

place Chateaubriand...

 

il est

question

de

 

migration

 

voire

de

 

transmigration

 

va savoir

 

dans

ces

 

lieux

 

qu'

encercle

 

le

Passé

 

tout

autant

que

la

 

mer

 

tout fluctue

 

rien

jamais

n'

 

est

 

certain !!!

 

 

de

Jersey

et

 

Guernesey

 

 

Condor Ferries

 

livre

 

des tables tournantes

 

sus

ceptibles

 

de

faire

 

chavirer

 

les

têtes

les

mieux

 

faites !!!

 

ô

délicieuse

faiblesse

de

la

 

Raison

 

de

la

 

Bonne Foi

 

qui

se

laisse

 

surprendre

 

comme

n'

importe

quelle

 

Loi Blanche !

 

 

trop

blanche

évidemment

 

pour

être

 

honnête !!!

 

 

le Beau Ténébreux

 

ce matin

 

le vent léger

 

taquine

la

cime

de

l'

 

arbre

 

pour moi

 

c' est le Prince Automne

 

qui

somme

toute

 

a

toujours

le

 

fin mot....

 

nous

sommes

des

 

îles

 

qu'

encerclent

 

l'

 

Eternité !!!

 

 

si

hantés

par

nos

 

dissolutions

 

sans

solutions

 

que

nous

 

savons

en

 

faire

 

des

îles

 

d'

Amour

 

 

et

pourtant

 

le

sombre

 

Messie

 

qui

INTERROGE

 

dans

les

 

hôtels

 

soudain désertés

 

sans

nul

 

doute

 

est

 

BEAU

 

nous

invite

 

au-delà

de

toute

 

déréliction

 

à

l'

 

Amour de cette Beauté

 

reflet

de

 

Dieu

 

si

tu

 

veux

 

de

la

 

Nature

 

si

tu

 

préfères....

 

 

un Beau Ténébreux

traverse

la

 

place

 

me fait Signe

 

ou

une

 

Belle Ténébreuse !!!

 

 

code

et

 

décode

 

qui veut !!!

 

 

la lumière plus basse

de

l'

 

arrière-saison

 

laisse

mieux

 

scintiller

 

les

plus

clairs

 

regards

 

ceux

qui

ne

se

 

réclament

 

que

des

 

ténèbres

 

du

Virtuel

 

et

sans

doute

m'

 

égarent

 

mais

si

 

voluptueusement

 

qu' au-delà

 

de

toutes

les

 

déroutes

 

je

n'

envisagerai

ja

mais

de

 

changer

 

de

route

 

 

le crépuscule

sans

 

aucun doute

 

ressemble

comme

 

une

goutte

 

dawn

 

au Beau Ténébreux

 

 

dont

il

convient

de

partager

 

la

 

Parole.....

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 

 

des

 



29/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres