D'ici Dance

L'EMPREINTE DE FEU

Qu'est-ce que

l'empreinte

de

feu

de

 

je t'aime

 

face

aux murailles

des

conventions

des

traditions

et

autres

bille

sées

 

des doctes

et

des

assis

rassis

 

qu'est-ce même

que

le

nom

de

 

ma mère

 

sur

une

tombe

 

face à leurs fronts de béliers

lourds

et

légaux

 

tout ce qui fige vois-tu tout ce qui fige

est

dia

bo

lique

 

la Vie tout de la Vie

est

 

élan

 

et

c'est

pour

cela

que

j'inscris

en

majuscule

 

V I E

 

qui

prend

position

contre

la

 

Vie

 

telle qu'elle se manifeste

dans les hasards

les

regards

 

certains retards inexplicables de l'aiguille qui refuse de quitter le 12 de l' horloge

 

 

qui

prend

position

 

contre le mouvement naturel des Amours

 

inéluctable

comme

celui

des

sphères

 

qui

prend

position

 

contre

l'évidence

du

mouvement

 

de

tout

ce

qui

existe

 

qui

prend

position

depuis

l'ombre

de

son

dérisoire

 

sanctuaire

 

se

damne

et

se

fâne

 

qui peut se permettre de juger

ce qui naît

de la nécessité

 

qu'il ne comprend pas

qu'il ne tolère pas

qu'il ne domine pas

 

ce que je dis

fut

gravé

dans

le

 

vent

 

si le vent change de sens ou d'apparence

 

il continue

pourtant

de

 

souffler

 

qui pourrait se vanter de dominer ses turbulences ?

 

 

tu te sens

aimantée

tu

crois

peut-être

pouvoir

exiler

 

l' Amant

 

mais délicieuse limaille mon Aimée

comment

te

débarasseras-tu

de

 

l'aimant ?

 

la marée de ta crainte qui m'emporte vers le grand large du vide

crois-moi

devra se retirer

vaille

que

vaille

 

lorsque

bondiront

les

hautes

lames

du

 

Désir

 

 

je le sais

nous flambons

sur

le

même

bûcher

 

je

prie

pour

que

l'inquisiteur

qui

s'oppose

au

Destin

des

roses

 

ne soit pas châtié de son arrogance

 

 

 

 

ma vérité

c'est

que

le

Maître

du

Temps

 

bien

avant

l'homme

et

la

femme

 

avant la suave Eve

avant même l'intrépide Lilith

 

le Maître

a

créé

la

 

Liberté

 

 

parce que

sans

Liberté

il

n'y

aurait

pas

de

choix

 

possible

 

qui s'oppose alors à la divine Liberté

dont

se

recommande

la mienne

et

la

 

tienne

 

s'affronte à ce dont même il procède

ce

qui

est

cet

orgueil

dont

se

suscite

 

l' adversaire

 

 

peut-être

n'est-pas

 

Romantique

 

d'ainsi

mener

sur

le

terrain

 

théologique

 

le combat que réclame en cette nuit ma douleur

 

 

mais

crois-tu

que

je

ne

sais

pas

en

quelles

 

bandelettes

 

ils

te

 

momifient

 

les

gens

honnêtes

 

ne

nous

laisse

pas

à

regretter

ce

qui

se

laisse

encore

à

 

désirer

 

 

 

qu'elle est longue la nuit de septembre

 

je me sens

privé

de

ton

ambre

 

et

de

ton

ombre

 

et

de ta chair

précieuse

tout

entier

navire

altier

je

me

 

sombre

 

 

 

j'ai pris la lyre de David et celle d' Orphée celle de Taliesin aussi

 

j'ai

imploré

la

Déesse

Hindoue

qui

perce

si

bien

les

secrets

de

l'âme

de

la

femme

 

et

de

son

corps

 

aussi

 

et pourtant

j'ai peur

de

crier

dans

le

vide

 

 

ne détourne pas ta face ne détourne pas ta face !!!

 

 

il est rare que l'on écoute la Sagesse

lorsqu'elle

se

heurte

aux

si

bonnes

 

raisons

 

 

 

je les entends qui viennent les soudards et je sais qu'ils vont m'enchaîner me jeter loin de ta lumière   ils ont pour temple des cadastres

 

et

ne

me

laisseront

que

cadavre

sur

notre

chemin

de

 

Lumière

 

 

qu'ils disent qu'ils fassent ce qu'ils veulent

ces lâches ces veules

 

je ne reculerai pas d'un pas

je ne récuserai pas un vers

 

et

je

crierai

ton

Nom

 

que

je

ne

prononcerai

pas

 

je

le

crierai

jusqu'au

fond

de

mon

néant

 

en

tes

absences

 

pour

que

l'écho

te

le

porte

 

et

que

tu

saches

 

que

si

je

sais

la

fragilité

de

mon

 

Poème

 

je

connais

aussi

la

fixité

de

ton

 

Regard

 

Etoile

 

qui

ne

se

laissera

jamais

tant

il

brille

ardent

 

ma souveraine

 

enfermer

dans

la

cage

de

nuages

de

leurs

usages

 

que le bel orage

 de notre rencontre

et de notre étincelante étreinte

a

définitivement

 

 

 

foudroyés !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY

 

 

 

 

 



06/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres