D'ici Dance

LA PECHE AU "TRESOR D ' AMOUR" AVEC P. SOLLERS

Il semblerait bien que, sur ce mur, juste à côté de l' "Angélus de Millet", il y ait la Venise de Sollers. Ce n''est pas la première fois que l'on traverse cette ville mythique avec lui. Ce qui surprend pourtant, cette fois-ci, ce sont de nombreuses barricades. Une émeute visiblement subvertit les Palais.

Mais ne craignez rien : en douce...

Sollers a toujours su nous la couler douce, quand bien même il aurait semblé nous laisser en carafe dans son délicieux "Paradis".

 

Si quelqu' un complote, c'est bien Sollers. Quitte à scandaliser quelques bonnes âmes, je révèlerai qu' il adopte parfois ces "mines de rien" qui ont fait tout le charme de Desnos.

 

Vous n'en croyez rien ?

Mettez un cache-col et sortez un instant du Spectacle pour observer le paysage.

 

Sollers n'est pas seul. Il a de jeunes gardes du corps avec lesquels il fait corps. Ils s'inscrivent dans une nouvelle "Ligne de risque" depuis plusieurs années et se livrent plus aux conspirations qu'aux Inspirations.

Leur ombre se profile sur certaines pages des derniers Essais...

Mais je suppose que ça ne doit pas se savoir !!!

 

Chuuuuuuuuuuuut !!!!!

 

Vous referez bien un tour de Gondole ?

 

C'est étrange : comme un écho  de "Salute" , dans les eaux du Grand Canal se reflète, en couleurs, le visage arrogant de Guy Debord ! En couleurs, POUR LA PREMIERE FOIS !!!

 

"Que c'est triste, Venise, au Temps des Amours mortes !!!!"

 

Savez-vous combien Philippe Sollers a aimé Guy Debord ?

Savez-vous combien Guy Debord a été cruel avec Philippe Sollers ?

 

Verlaine et Rimbaud, en plein amour Platonique !!!

 

Le Situationniste, accessoirement un des seuls ECRIVAINS lisibles du XXe siècle, n'a rien compris aux appels (de phare) de sa Vierge Folle !!!

 

Et je pense TRES SINCEREMENT qu'il a eu tort !!!

 

Que serait Debord, ce TRESOR national, sans son porte-parole le plus audible ?

 

Et surtout, que serions-nous, nous les lecteurs, dans un monde illisible, sans les clés d'or du trousseau Debord ,

Je sais bien qu'on nous les a faussées, comme toutes les clés, mais elles ouvrent encore de nombreuses portes.

Il n'y a que la Révolution, cette Extravagante, qui restera peut-être cloîtrée tant elle est bien surveillée par ses Amants eux-mêmes qui ne toléreront plus, à présent, aucun Caprice !!!

 

C'est bien dommage, sans doute, puisque l'identité nationale des Français, lorsqu'ils sont en verve, c'est le Caprice !!!

 

De mes facéties, qu'il ne lira pas, Sollers, sans doute, sourirait :

 

Plus que moi encore, il aime et suraime -sans surestimer- les Femmes et cette fois-ci, il semble bien qu'il ait largué Casanova !!!

L'AMOUR-PASSION, dernier refuge contre le Spectacle, voilà la Grande Affaire !!!

Inutile de vous dire combien j'adhère à cette vision Apostolique et Romaine !

Faites entrer Breton, puisque ses ennemis l'ont élu Pape !!!

Et vive vive vive L'AMOUR FOU !!!

 

Et Stendhal ?

Stendhal va bien, Monsieur !

Il apparaît comme le Sujet et l' Objet du Livre.

Tout de même, plus séduisant que Flaubert, notre Boeuf bien aimé !

J'aime beaucoup les perspectives de Sollers : on voit Venise autrement. Stendahl, aussi !

Pertinente expérience quantique !!!

Regardez le regard de l' Observateur : c'est là que tout ça se passe !!!

 

XIXe - XXIe (siècle) : l'ascenseur fait d'interminables navettes et c'est bon pour la digestion !

 

 

P. 100-101, Sollers déclare :

 

"Même éloge dans HISTOIRES D' AMOUR (1983) de la belle et subtile Julia Kristéva,  STENDHAL ET LA POLITIQUE DU REGARD, où l'on comprendra que l'amour est, par d'autres moyens, la continuation de la politique "

 

Alors, comment ne pas renvoyer à Philippe Sollers lui-même ce trésor d'ascenseur qu'il manie si bien ?

 

 

 

 

Dominique    Gabriel      NOURRY

 

 

 

 

 

 

Philippe  Sollers

 

TRESOR D ' AMOUR

 

Gallimard



21/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres