D'ici Dance

LA ROUPIE DE SANSONNET

Des insignifiances

grand-père

tu

disais

qu' elles

n' étaient

que

de

la

 

roupie

de

 

sansonnet

 

 

 

moi

qui

n'avais

pas

grandi

 

par les bois

par les monts

par les

 

vallons

 

 

 

je

m'étonnais

qu'un

si

petit

 

oiseau

 

familier

des

 

intempéries

 

puisse

 

s'enrhumer

 

 

c'est

donc

si

distrait

un

éttourneau

 

que

ça

se

choppe

un

courant

 

d'air

 

 

l'oiseau

de

 

Prévert

 

veux-tu

 

que

je

te

 

prête

 

mon

mouchoir ?

 

t'essuies-tu

le

bec

 

plutôt

 

dans

les

nuages

 

bas ?

 

 

je

reniifle

en

solidaire

 

en

solitaire

 

non

à cause

du

 

froid

 

mais

parce que

je

 

pressens

 

la

vie

qui

 

m'attend

 

 

 

sorti

de

la

cage

des

travaux

 

d' utilité

sociale

mais

nullement

prêt

 

à

passer

 

l'arme

à

 

gauche

 

je

dresse

un

 

premier

 

bilan

 

de

l'entreprise

 

" mon existence "

 

 

 

la première dent

qui

m'arracha

la

gencive

dans

des

spasmes

atroces

 

ce

ne

fut

que

de

la

 

roupie

de

 

sansonnet

 

les

sanctions

de

l' école

qui

s'abattirent

sur

l'étourdi

que

je

 

suis

 

coin

lignes

coups de règle

sur

les

phalanges

 

ce

ne

fut

que

de

la

roupie

de

 

sansonnet

 

 

l' agonie

de

mon

chien

mon

seul

ami

sur

le

bord

de

mon

 

lit

 

ce fut

de

la

 

roupie

de

 

sansonnet

 

 

la fin

d'un

premier

Amour

si

bouleversé

 

dans

les

sanglots

les

éternelles

 

fidélités

 

ce

ne

fut

que

de

la

 

roupie

de

 

sansonnet

 

tout

comme

la

fin

du

 

deuxième

 

et

du

 

centième

 

bye

les

 

étournelles

 

 

les

belles

insurrections

les

revendications

 

poétiques

 

matraquées

devant

 

détournées

derrière

 

ce

ne

fut

que

de

 

la

roupie

de

 

sansonnet

 

 

 

la promesse

de

la

 

religion

 

tout

comme

celle

de

la

 

révolution

 

ce

ne

fut

que

de

la

roupie

de

 

samsara

 

 

 

et

je

peux

te

dire

 

à présent

 

toute

 

la

vie

 

toute

la

vie

 

c'est

 

de

la

roupie

de

 

sansonnet

 

 

 

mais

non

 

le

désir

 

et

l'union

des

amants

 

au

profond

du

 

temps

 

 

parce que

des

oiseaux

 

je

crois

qu'il

reste

 

au-delà

du

 

néant

 

même

 

 

la

 

grâce

 

indéniable

 

de

 

 

l' envol

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 

 



11/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres