D'ici Dance

LE "GRAND AIR" DE LA BOHEME

 

"....Tu recules à l'aspect de leurs cheveux ébouriffés et de leurs vêtements déchirés. C'est ainsi que j'étais quand j'étais jeune, et c'est ainsi que je plaisais, même aux femmes et aux filles de ma province. Elles m'aimaient mieux débraillé, sans chapeau, quelques fois sans chaussure, en veste et pieds nus, moi, fils d'un artisan que ce petit monsieur bien vêtu, bien poudré, bien frisé, tiré à quatre épingles, le fils de madame la présidente du bailliage.....

 

Denis DIDEROT: Correspondance.

cité par Sophie CHAUVEAU dans son roman: "DIDEROT, le génie débraillé" (Tome I: "Les années bohème" , p.9)

 

 

 

 

 

 

 

L' "HISTOIRE" dont il est question plus bas, écrite sur le coup de la colère, a été volontairement effacée. Comme s'est effacée la rancune qui en avait suscité le récit . Le Dissident, mieux que tout autre, doit garder le "sens de la mesure"  s'il veut perpétuer l'harmonie de la danse. J'ai conservé des conclusions qui relèvent, certes, de l'excessive imprécation mais rendent compte d'un sentiment de "malaise" dans une civilisation qui, après avoir accompli de remarquables avancées, se "cherche" encore..... 

 

 

 

 .......................................................................................................................................................

 

 

 

 

Pourquoi raconter cette anecdote insignifiante ? Je ne vais tout de même pas, comme certains, tenir sur mon blog LITTERAIRE un journal intime qui n'intéressera, évidemment, personne.

Non. Mais je trouve que cette petite histoire  fait SYMPTOME.

Ai-je eu affaire à un petit fonctionnaire Stalinien jugeant un déviationniste? A un Missionnaire Chrétien obsédé par la tache originelle? A un malheureux obsessionnel ressassant ses sempiternels soucis?

A tout cela, bien sûr!, mais aussi, et surtout!, à un FRANCAIS MOYEN!

Qui se rend compte à quel point les impératifs d'Ordre, d'Hygiène et de Propreté  régissent toute la Vie et toute la pensée de nos concitoyens bien "intégrés" d'Europe du Nord? Au moindre accroc, au moindre soupçon de poussière, terrorisés, ils désinfectent, balaient, lessivent  ou se vaccinent! C'est la panique! Ils voudraient être assurés sur TOUT: sur la Mélancolie! l'Amour! la Mort!

Ils ne se sentent jamais, JAMAIS!, en sécurité. Il leur faut partout, PARTOUT des Educateurs,des "Techniciens de surface", des caméras et des FORCES DE L'ORDRE,  de tous poils, accrues. Leur Valeur Suprême, ce n'est     ni la Liberté -SURTOUT PAS!-, ni l' Egalité -qui n'est plus que source de ressentiment-, c'est la SECURITE!LaSECURITE en toutes circonstances  et dans les moindres délais! Il  est essentiel de ne jamais PRENDRE DE RISQUES. Sans doute, par curiosité, goût du profit, ils tentent l'aventure des nouvelles techniques -motamment de communication- mais ils en ont peur, très peur et les utilisent souvent pour satisfaire de dérisoires intérêts, -du bout des doigts,  les yeux fermés!

 

Ce ne serait pas trop grave. D'autres civilisations ont connu de plus graves délires...Que mes contemporains vivent dans leur hygiène, dans leur trouille, si ça leur chante!

 

Mais voilà le problème: l'Autre, le Différent, l'Etranger, le "Bohème", le Marginal, ils le critiquent, le calomnient, le menacent, le traquent et, quand ils le peuvent, le brutalisent ou l'exclent!

J'ai lu, récemment, une pétition de "Braves Gens" qui appuient vigoureusement l'action de notre bon Président à l'égard  des Roms ( tout en la jugeant encore trop timide et velléitaire!).

De quoi nos compatriotes, souvent Gens du Voyage,  et souvent perçus comme "étranges" par leurs voisins, sont-ils accusés?

De voler? Des poules...? Des bourses...? Je pourrais l'entendre: c'est la rengaine, et puis il y a eu quelques -rares- cas...

Mais ce n'est pas pour cela que la pétition les blâme. Les Roms, dans ce texte rageur, sont accusés -ce qui est évidemment injuste pour la majorité d'entre eux et partial-  de manquer d'Ordre et d'Hygiène, d'être sales et de laisser des ordures derrière eux. Excellente raison, évidemment, pour violenter (psychologiquement)  des êtres humains, les expulser de leurs camps  et les contraindre à l'exil!

 

Décidément, les Français, tout comme certains de leurs voisins Européens, seront toujours des champions du "nettoyage"!

Ca laisse à penser....

 

 

 

Dominique Gabriel NOURRY

 

 

 

 

A NE PAS lire: de Marc-Edouard Nabe, fils "spirituel" (!) de Louis Ferdinand Céline: "Au régal des vermines"  ( 1985), en 2006

 

A lire, en complément: le livre dérangeant et controversé de Bernard-Henri Levy: "L'idéologie française" ,   Grasset (2001)

 

Egalement: "Annuel des idées 2010", Bourin éditeur.  Contact:  emmanuel.lemieux@ideeajour.fr

 

 

 

Plus tard: Le 8 aout 201O, jour de la Nouvelle Année Juive, le numéro 81 de la revue CASSANDRE consacré aux Rroms paraît en version numérique.



23/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres