D'ici Dance

LE MUR DE GRANIT

Tant de fois

contre le mur

de

granit

 

elle s' est cassé

les

griffes

 

Litith

 

tant

de

fois

conte

le mr

de

 

granit

 

elle a rebondi

 

sa voix hérissée

de

 

colère !!!

 

n" as-tu

méprisant Corsaire

qu'*un Coeur

 

de

pierre ???

 

 

tu

négliges

la

prison

 

de mes bras

 

mais

tu

te

captives

toi-même !!!!

 

ô Litlith

il est parait-il

des vaisseaux de roc

 

traversant le cosmos

 

mais moi

je

n' ai

que

des

 

yeux

 

de mica

 

pour reflèter les étoiles !

 

et

mon Coeur de quartz

n'

est

pas

 

inépuisable !!!

 

 

le granit

que

je

suis

 

tombe

du zénith

 

mais

que fera-t-il

de ton obsédante

 

nuit ?

 

le mouchoir

que

je

te

 

tends

 

pour essuyer

tes

 

larmes

 

tu le lacères lacères

déchiquète

 

et ma compassion

brûle

comme

un

 

papillon

 

dans la fournaise

de

ton

 

regard !!!

 

 

si

je suis

 

granit

 

ainsi

que tu le profères

 

en ai-je

connu

déjà

 

des fusions confusions

 

qui

m' ont

laissé

 

de glace !!!

 

Dieu Païen

juché

sur

le

 

promontoire

 

au-dessud

de

l'

impuissante

 

mer !!!

 

 

écume tant que tu veux !

bave ! éructe ! caomnie !

 

qu' il te faudrait

de

millénaires

 

pour saper

mon

socle

 

qui pourtant

se s' établit

que

sur

 

des incertitudes !

 

 

jamais je ne dis non

dans

l' éternité

 

jamais oui

non

plus

 

chque situation

suscite

ses

 

réponses !

 

l' essentiel

est

de

se

 

dominer

 

de

perdurer

 

même

qu sein

d'

apparentes

 

contradictions !!!

 

 

cette ville et moi

contre vents et marées

 

nous

nous

sommes

 

reconstruits !!!

 

je

nous

 

imagine

 

indissociables !!!

 

nous avons

coclu

 

un Pacte

 

qui

n'

est

 

ni celui du sol

ni celui du sang

ni celui de la foi

 

 

pacte d' Amour

qui

se

 

rit

 

des serments de la Loi !!!

 

 

 

granit je suis

granit je resterai

 

granit sera l' Alliance

 

qu' au

terme

de tant d' expériences

 

qui souvent furent éblouissantes

 

je

concluerai

 

pour

la bien aimée

je

serai

 

rempart

 

et les lames

les plus folles

se

chi

re

ront

 

sur mes brisants

 

parce que c' est la décision

qui

s'

est

prise

en

 

moi

 

 

cet inmime météore

que

câlinent

les

 

jusants !!!

 

 

nul ne m' a jamais

vu

dévoré d' ombre

ou

de

crépuscule

 

irradié

d'

aube

ondoyante

 

nul ne m' a jamais vu !!!

 

masque

de

granit

 

dans le recueil

des

 

plages !!!

 

 

sans doute

ne

suis-je

 

que

l'

un

 

de ces rochers sculptés

de

 

Rothéneuf

 

qui

s'

est

 

désentravé

 

pour

venir

 

circonvenir

ton

fin

 

sillon

 

méandre de ma déraison !!!

 

 

ne m' imagine

ni

rude

 

ni

insensible

 

vois

les intenses

fleurs

 

jaunes

 

que

libèrent

mes

 

interstices

 

pour

t'

ensoleiller

 

mon Amour

 

 

dans cette nuit

si

 

profonde

 

à

l'

heure

se

 

lève

 

l' allégresse

de

ton

 

jour !!!

 

mais

vois

granit

 

je ne désespère pas

 

je crois

que

nos

horizons

 

bientôt

de

 

croiseront

 

 

et

nul

 

ne saurait ébranler

les

 

certitudes

têtues

 

d'

un

 

Breton

 

depuis toujours

pour toujours

 

Habitant du Monde !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY

 

 

 

 

 

 

 

 

 










 



21/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres