D'ici Dance

LE RECUEIL DE DIANE

Avec ma Lady Di à moi, Artiste et prof de son état, nous sommes allés au louvre visiter la mise en scène graphique de Patrice CHEREAU, un homme pour qui j'ai beaucoup d'affection et d'admiration.

Les salles qui lui sont réservées sont situées au finistère de l'aile Richelieu et c'est sous le regard de nombreux chefs d'oeuvre qu'il faut poursuivre la quête de ce graal intime qui doit mettre en jeu âmes et corps en nos futiles éternités.

 

Sous le "Gilles" de WATTEAU, Diane m'a fait part de ses inquiétudes. Le collage intitulé "Recueil" qu'elle a mis en oeuvre depuis quelques jours l'interroge.

Quelque chose manque.

Lui manque.

La manque.

 

C'est une belle femme noire qui retient d'abord notre attention au milieu des métaphores bien charnelles proposées par CHEREAU.

Ce n'est pas le premier tableau.

Mais il m'aimante.

Sur le mur, au-dessus, il est écrit :

 

"Le tableau parlait une langue inconnue, mais il la parlait clairement."

 

C'est une phrase de SUSAN SONTAG issue de "Renaître".

 

Lorsque je m'arrête devant une troublante photo, un jeune homme élégant me sourit.

J'aime ce sourire qui va me suivre, pendant toute la visite, malgré la présence de ma compagne. Mais je n'aime pas d'Amour les hommes.

Sans doute est-ce dommage.

 

Sur la photo qui a focalisé ce regard si complice de CHERAU, on aperçoit d'abord, nette et distincte, une lampe nue, comme un pauvre soleil, au centre d'une pièce simple.

Dans le flou, couché sur un petit lit, le dos à la fenêtre, un jeune homme, légèrement dénudé.

Juste à côté, un grand lit défait.

 

A quoi, à qui, s'expose le Désir ?

 

Ce dont il est question, dans tout cela, dans ce que j'écris aussi, c'est non plus le "texte", mais ce qui fait étoffe, ce qui se couvre et se découvre, se fait dans la fièvre et toujours se défait, mais toujours se refait au-delà de nous-même, aussi;

 

Retrouver l'ouverture, la préface :

 

"Une plainte d'amour. Se souvenir, se mouvoir, se toucher. Adopter des attitudes. Se dévêtir, se faire face, déraper sur le corps de l'Autre. Chercher ce qui est perdu, proximité. Ne savoir que faire pour se plaire. Courir vers les murs, s'y jeter, s'y heurter. S'effondrer et se relever. Reproduire ce qu'on a vu. S'en tenir à desmodèles. Vouloir devenir un. Etre dépris. S'enlacer. He is gone. Avec les yeux fermés. Aller l'un vers l'autre. Se sentir. Danser. Vouloir blesser. Protéger. Mettre de côté les obstacles. Donner aux gens de l'espace. Aimer."

 

(RAIMUND HOGUE / ULI WEISS, "Histoires de théâtre dansé")

 

 

 

Nous nous arrêtons devant "L'origine du monde".

 

Diane me photographie, selon mon désir, sous le portrait d'un vieux philosophe.

 

 

On ne se refait pas.

 

 

 

L'extase ne dure pa infiniment.

Des hauts-polyglottes, bientôt suivis d'un essaim de gardiens tout à fait réels et contemporains, nous expulsent vers la rue.

 

Diane hésite puis me confie :

 

"Nous n'avons pas payé le Louvre, grâce à ma carte. Mais l'Education Nationale me rembourse une exposition par trimestre.

Je voudrais aller à Beaubourg pour trouver un billet justificatif. C'est tout près."

Chevalier servant complaisant, j'accepte de l'accompagner dans cette étrange entreprise, apparemment dictée par la pauvreté et le désir, somme toute légitime, de récupérer une dette.

 

Arrivée au Centre Pompidou, elle se précipite sur la première poubelle venue et y plonge le bras. Je m'éloigne légèrement, goguenard. Quelques visiteurs s'arrêtent.

Le butin convoité vite en main, elle me sourit.

L'affaire est dans son sac !

 

 

 

Dans le métro qui nous conduit chez elle, pour mon plus grand bonheur, elle me semble peu loquace, anormalement méditative.

 

 

Lorsque nous pénétrons dans son salon, qui lui sert surtout d'atelier, elle sort le billet qui nous a valu cet aventureux détour et s'approche du collage intitulé "Recueil" et le fixe au centre, bien lisible, au milieu du désordre pictural.

 

 

 

Dominique  Gabriel    NOURRY



13/12/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres