D'ici Dance

LES ANNEES LOURDES

A peine ai-je pénétré dans le taudis qui me sert de résidence principale - le quotidien restant secondaire ! - je me suis empressé de critiquer les "années light " !!!

 

Insupportable effectivement, la légèreté convenue, convenable de toutes ces têtes de litote qui fanfaronnent dans la littérature !!!

 

J'admire ceux dont les arbustes simples, élégants, cachent des horizons insoupçonnés !!! Mais beaucoup de tiges ostensiblemment minces ne cachent rien du tout : elles profitent de l'ascenseur, un point, c'est tout !!!

 

Donc, il ne faut pas hésiter, le cas échéant, à se PRENDRE LA TETE , se la prendre au profond de la paume et puis l'envoyer valdinguer, d'un geste énergique, sur la piste du bowling !!!

Qu'elle frappe de front les quilles du jeu et les éparpillent  !!!

Qu'on y voie clair, enfin !!!

 

Si tu ne te prends pas la tête, il te la prendront les beaux Messieurs journalistes ou politiques : on te mettra à la guillotine républicaine et ta tête tombera dans le panier de la ménagère au milieu des produits en promotion !!!

 

 

Si on ne te lla coupe pas de manière spectaculaire, on se contentera de te te décerveler, à la mode du Père UBU !!!

Les décerveleurs sont déjà parmi nous  - et pas seulement à vingt heures !!!

 

 

Mais pourtant, je n'ai rien, vraiment rien contre le subtil Esprit qui, né des Salons du XVIIe ou du XVIIIe siècle a fomenté de beaux troubles .

J' ai le goût des Arlequins chamarrés, futiles, rieurs qui flottent à la surface du Carnaval . Ils se mettent beaucoup plus en danger que tu ne crois .

Et les Carnavals -moments d'orgie tolérée- débouchent parfois sur de belles insurrections et des Amours-Passions .

 

 

Viens voir dans les coulisses de la "D'ici Dance " .

Il y a dans la penderie des vêtements de toutes les époques et de tous les lieux que je marie à plaisir, non pour me masquer mais pour me révéler - je veux dire révéler ce qui en moi comme en nous tous se joue se déjoue du Présent .

Pour les textes, souvent la même démarche : puzzles, patchworks, etc...

 

J' affectionne les détournements, les collages, les mises en perspective .

Redonner à voir dans l' innocence les petites proses du quotidien, c'est ouvrir un petit chemin qui peut mener à la Vraie Vie .

Il y a de troublantes vertus dans l'éclairage indirect !!!

 

Le light est le contraire-même du léger !!! Que j'aime à m'envoler avec l'oiseau de PREVERT.

 

 

 

Le LOURD n'est pas le contraire du LIGHT mais son symétrique complice !!!

 

 

Depuis quelque temps, l'on entend clapoter dans un clapissement général de très gros sabots !!!

 

Il n'est plus question, dans une emphase ridicule que de "résistance" et de "morale " !!!

Les vieux hommes que les Insurgés de 68 avaient cru définitivement exiler du discours ambiant ont repris du poil de la Bête !!!

 

Ils se posent en héros et se font acclamer sur les plateaux de télé !!!

 

 

Celui qui brada le mouvement de mai 68 pour un dérisoire plateau de lentilles parade à présent aux côtés du Grand Guru de l Indigation !!!

 

 

" L'INDIGNATION " : ça ce n'est pas du léger : c'est du très LOURD , très LOURD !!!

 

Je suis convaincu que les plus fréquentes occurences de ce terme appartiennent depuis deux siècles à la Droite la plus extrême !!!

 

Ce n'est pas mon rôle de parler de Politique, mais je ne peux m'empêcher de débusquer les crabes qui se cachent sous de jolis galets en forme d' Angélus de Millet !!!

 

Je préfère l' Angélique Catherine !!!

 

 

 

 

 

Alors, je pense, pour avoir l'esprit plus libre qu'il serait bon de déchirer le logo "indignation " qui orne trop de caleçons !!!

 

Essayez plutôt "insurrection " ou "subversion " : c'est beaucoup plus joli - même si ça ne se porte pas avec tout !!!

 

 

 

En attendant, avec le tintamarre des galoches et des anciens godillots, on entend aussi des bruits de bottes !!!

Et le verrouillage certifié conforme des ceintures de chasteté !!!

 

 

 

 

Dans de telles circonstances, face à la réprobation des mal baisés bien pensants bien blâmants, bien réprimants, le rire et la chanson s'imposent :

 

Il faut tout simplement montrer que les Rois sont nus, ridiculement nus avec des verges en forme d'asperges ou des vagins d'artichaud .

 

Le Poème ne se trivialise pas lorsqu'il va chercher son bien partout, lorsqu'il ne méprise aucune des prises du jeu des mots qui au supposé "réel" refont une tête !!!

 

 

" Les fleurs du Mal "  a proposé Baudelaire . Bien sûr . Et les ronces du Bien,même lorsqu'elles égratignent !!!

 

 

Pour le Poème, aujourd'hui, il faut cueillir toutes les proses de la vie : modes d'emploi, écriteaux, publicités, etc... pour en faire le meilleur usage !!!

 

 

Ce qui ne m'empêchera pas d'écrire d' Amour, de m'ébrouer dans la Métaphysique et de me laisser fasciner par les fleurs, les femmes et les merveilles de la Nature!!!

 

Il faut de tout pour faire un Poème !!!

 

 

 

Comme les vrais Romantiques, le Surromantique considère qu'il doit mettre en oeuvre dans la même Création le burlesque et le tragique, le mécanique et le vivant, l'animal et le sublime .

Parce que c'est ainsi que le Monde est fait .

Ainsi qu'est fait aussi celui qui écrit :

 

trop lucide pour ne pas rire en pleurant

trop lucide pour ne pas pleurer en riant

 

signifiant insignifiant

 

du yin dans le yang

du yang dans le yin

 

toujours

 

 

 

Ce qui devrait se laisser entendre serait simplement de l' Amour.

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



22/07/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres