D'ici Dance

LES GALAXIES

Les galaxies

pourront

s' éloigner

 

tant qu' elles

se départiront

de la trop lente

Lumière

 

et

les continents

de la Planète Terre

pourront

dériver

-grand bien leur fasse-

vers d' impassibles Sargasses

 

mais rien

mon Amour

rien ne pourra plus

nous

séparer

 

dans l' espace vide

tu me seras soleil et lune

et je garderai

dans le coeur

la douce pesanteur

de notre Amour

ultime équilibre

de mes nuits

et de mes jours

 

les hommes peuvent

continuer

à s' entretuer

pour l' interprêtation

d' un verset

à s' assassiner

pour se rendre

naturellement

plus libres

 

mâles et femelles

peuvent se singer

se haïr

tant qu' ils veulent

 

qu' ils nous laissent

notre île

pacifique

 

au large de leurs débats

 

nous n' avons même pas

besoin

de nous parler

pour

nous comprendre

 

nous sommes ainsi

que

Dieu

nous

 

créa

 

purs innocents reconnaissants

 

 

qu' on nous rende

l'un à l' autre

vite

 

puisque

c'est écrit

dans l' infini

que

nous sommes

l' un à l' autre

 

nous ne dérangerons pas

promis

nous ne froisserons

même pas

les journaux

 

nous nous contenterons

d' être heureux

simplement

 

nullement

indifférents

mais

distraits

simplement

des inutiles

turbulences

 

de ceux

qui se chamaillent

faute

de

savoir

s'

aimer

 

nous resterons là

dans

ma petite Bretagne

revenus

de tous nos voyages

de tous nos naufrages

 

sains et saufs

 

avec

un sourire d' accueil

pour ceux

que les soubresauts

du

siècle

 

auront

par trop

décontenancés

 

sur nos écrans

nous

échangerons

des

mots d' amour

avec nos frères

et

soeurs

 

de la planète

 

stables repères

dans

les mauvaises

passes

de

ceux

de

celles

 

que l' Amour

semble

abandonner

 

 

mais

oui

pensez ce que vous voulez

gardez vos convictions vos traditions

vos nouvelles

applications

 

je n' y vois nul inconvénient

 

continuez

à

pavoiser

 

sur le voie

du

bénéfique

 

progrès

 

pour vous

désennuyer

je vous en prie

inventez

de nouveaux jeux

 

et même

si vous y tenez

de

nouvelles guerres

 

mais

laissez-nous

tous deux

sur

notre

péninsule

 

nous

aimer

 

ne nous emprisonnez plus

derrière

d' artificielles

frontières

 

n'

entendez-vous

pas

nos coeurs

battre

 

sur ce même

rythme

qui

n'

est pas

 

celui de vos chants

patriotiques

 

peuples et puissants

accordez

aux Amants

 

l' exterritoire

de

leurs

 

baisers

 

 

votre monde est

minuscule

 

et

nous seuls

avons

le

pouvoir

 

de lui rendre

 

les infinis

incommensurables

de

l'

 

espérance

 

qui

préside

à

la

naissance

des

 

univers ....

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



30/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres