D'ici Dance

LES MOTS SE FRÔLENT

 

 

 

 

" Eloge de la caresse !

La main s'ouvre , déploie ses doigts vers le dehors .

Eclatement , transcendance vers le monde .

Mais lorsqu'elle atteint ou rencontre le monde , objet ou sujet , chose ou être humain , les doigts ne se referment pas en une prise , en une emprise , en un " .

main-tenant"

Ils restent tendus , ouverts ...

Ainsi la main se fait caresse .

La caresse s'oppose à la violence de la griffe . "

 

MARC-ALAIN OUAKNIN :  LIRE AUX ECLATS - Eloge de la caresse .

 

" La caresse est le mode d' être du sujet , où le sujet dans le contact d'un autre va au-delà de ce contact  . Le contact en tant que sensation fait partie du monde la lumière . "

 

EMMANUEL LEVINAS : Le Temps et l' Autre .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mots

nos

mots

se

frôlent

 

dans

une

innocence

proche

de

 

l'incandescence

 

l'écran

s'embue

d'une

voix

 

lue

 

l ' insu

de

toute

Parole

voilà

se

dont

se

darde

la

 

Courtoisie

 

si

Lancelot

fut

chevalier

à

la

 

Charrette

 

mettant

ainsi

sa Dame

au-dessus

de

son

 

Honneur

 

moi

je

suis

le

chevalier

au

Caddie

 

telle

est

ma

bonne

 

Aventure

 

et

ma

belle

 

Fortune

 

et

ça

consomme

 

moi

je

me

consume

d'un

Désir

 

inattendu

mais

non

 

impalpable

 

je pense évidemment au  doigt prudent qui estime le camembert au travers

d'une transparence

qui

ferait

rougir

mon

 

Poème

 

les

mots

se

frôlent

mais

le

 

Vigile

 

interdit

la

photo

 

sais-tu le pouvoir du Verbe

susceptible

d'émouvoir

l'intime

 

beaucoup

mieux

que

les

gadgets

à tête

de

 

canard

 

avant de t'entraîner dans mon bric-à-brac mon entrelacs

vaquent

toutes

les

Divinités

de

la

 

Planète

 

je

veux

encore

te

caresser

avec

mes

mots

pour

te

sentir

 

encore

plus

offerte

à

moi

lorsque

je

m'offre

à

 

Toi

 

je veux t'inventer des métaphores kama-sutras rien que pour ton corps

des

li

res

d'images

caresses

car

dans

la

nuit

je

ne

sais

me

défaire

de

ta

chaleur

de

ta

saveur

 

et

je

porte

imprimées

dans

ma

 

peau

 

tes morsures

 

ton

écriture

 

et

je

te

sens

encore

belle

contre

mon

 

corps

 

fidèle à notre désir destin destination

 

je

peux

comme

les

Anciens

te

comparer

aux

fruits

qui

fondent

sur

les

lèvres

 

pêche

abricot pudique

et cerise revendicatrice

 

mais

je

ne

suis

pas

dans

un

verger

 

d'ailleurs

je

préfère

ton

petit

jardin

 

à toutes les serres de Bagarelle

 

je voudrais

d'une

assonance

sensuelle

non

t'assouvir

mais

te

 

caresser

 

de ma main

grande

je

touche

si

tard

non

le

sitar

mais

 

les touches d'une machine sensible

qui

s"en

vient

au

loin

fugitive

effleurer

tes

 

seins

tes

fesses

et

 

j'évite la ponctuation

mais

pour

une

fois

,

je

veux

bien

laisser

s'infiltrer

l'inédite

virgule

si

coquine

dans

son

apparente

 

modestie

 

si les mots savent atteindre le plus secret

le plus

sacré

 

sans doute

vivent-ils

leur

vie

 

autonome

 

et

nul

ne

sait

jusqu'où

ils

pourraient

nous

 

entraîner

 

malgré nous !!!

 

oh

que

ça

me

ponc

tue

 

ça s'exclame

pour

se

dresser

 

pas

seulement

au

niveau

de

l 'Ame

 

Ma Dame

 

je

ne

voudrais

pas

pourtant

que

le

 

Poème

 

trop

profane

le

mystique

qui

nous

 

unit

 

la Lumière je le sais traverse la chair

et

lorsque

nous

venons

l'un

vers

l' autre

qui

ne

devine

le

feu

délicieux

qui

nous

dévore

les

veines

 

je

ne

sais

si

je

dois

avouer

ce

à

quoi

je

me

 

dédie

 

lorsque

j'abandonne

le

clavier

 

je

suis

si

fou

de

 

Toi

 

que

de

mon

stylo

rouge

ainsi

qu'un

enfant

 

je

me

tatoue

sur

tout

le

corps

ton

 

prénom

 

comme

si

par

cet

acte

de

Magie

 

j'allais

tout

de

suite

obtenir

de

Toi

 

ce que

j'imagnine

tout

bas

 

et

que

tout

bas

 

dans la nuit de septembre

 

tu

 

devines !!!

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY



13/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres