D'ici Dance

NARTHEX

POUR EVA

 

Goulet du Temps . Passe de l'été . Gorge . Coupe-gorge .

 

Dans ma poche, le billet d'un film que l'on ne jouera pas .

 

Défilé des rocs . Défilé des jours . Des chiens , derrière les enclos , guettent .

 

Goulet .

 

Défilé des souvenirs .

 

 

 

Enfant , sur les plages de Bretagne , je criais de joie dans un délire de varech et de goëlands . Le vent portait ma voix jusqu'au roc de Tombelaine .

 

 

 

Sarabande .

 

 

 

Quelles goules se grisent de l'aigüe nudité des cimes ?

Quel crime fut ici commis ?

 

Hâte enfin de reprendre le car , de retrouver l'accueil des villes , l'ombre douce des maisons que ne creuse pas le feu du soleil .

 

J'en étais là . Très précisément là de mon angoisse . Au bord de la fuite .

 

 

 

 

 

 

 

Que sepassa-t-il alors ? quel mystérieux silence m'enchanta ?

 

Je crois que la source me parla .

 

Depuis toujours , elle était là , blottie dans l'austérité du roc , câline et féminine .

 

Elle avait désaltéré les pélerins de Compostelle .

 

Elle avait déshabillé dans le velours des figuiers les belles abandonnées .

 

Elle s'était mise à rire , à courir , à sautiller  dans le sinueux sillon des monts arides .

 

Je crois que la source me dit son nom .

 

C'était un nom qui sentait la menthe et le thym .

 

J'en porte encore sur moi les délicats parfums .

 

 

 

 

La statue lentement se défit de son immobilité comme d'une blanche tunique .

La statue redevint Femme .

Et la prière put se tenir seule et droite .

Et le visage s'anima .

 

Ce fut bonheur .

 

 

 

 

Saint-Guilhem le Désert .

Nous avons marché dans la clarté de la lune .

C'était le bout de la Terre .

C'était le bout du Temps .

 

Mais nous n'avions plus besoin de la Terre ou du Temps pour nous aimer .

 

Nous avions cheminé suffisamment loin pour nous défaire de l' Allégorie de l' Amour .

 

Ta main dans ma main , c'était enfin une vraie main de femme .

 

nous avions le droit de rire , de pleurer , de nous mettre en colère et de pardonner .

 

Nous avions ,délivrés , le droit de franchir ce désert que nous avions été si longtemps l'un pour l' autre .

 

Saint-Guilhem ;

 

Nous avons marché longtemps , longtemps jusqu'à la source qui se cachait de l'autre côté du ciel .

 

Et nous nous sommes assis sur l'herbe .

 

Et nous nous sommes en silence regardés .

 

 

 

1999

 

 

Dominique    GABRIEL            Nourry

 

 

 

 



23/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres