D'ici Dance

Palais d' été

C' est dans la longue

galerie

 

du palais d' été

 

que nos cœurs

se

sont

 

désaccordés....

 

savoir

ailleurs

 

regarder

 

pour être ensemble

 

deux

 

c' est un don

peut-être

 

rare...

 

j' ai remarqué

que

nous n' étions

pas

 

en harmonie

 

alors

elle a piétiné

les

instruments

 

trépigné

 

por

demontrer

so droit seigneurial

 

à

la

 

colère ....

 

 

je me suis enfui

dans

mon for

 

intérieur

 

vieux bouvier

solitaire .....

 

 

et le bœuf

mon ami

m' a murmuré

 

pourquoi

devrions-nous

subir

 

le fouet

 

jusqu' à la fin

prématurée

 

de nos jours ???

 

n' avons-nous pas

été

doux

patients

 

pleins de compassion

 

pendant des années

 

malgré

les injures

les malédictions

 

les flammes qui lacèrent

 

mon ami le bœuf

m' a

dit

 

sortons

de ce sillon d' enger

 

évadons-nous

 

bêtes

nous sommes

bêtes de somme

trop bêtes

en somme

 

mais nous avons

la force

et

 

l' obstination.....

 

mais

j' ai pleuré

 

j' ai dit

 

qui voudrait maintenant

d' un si vieux

bouvier ???

 

sans femme

je suis

privé

 

de la plus belle

partie

 

de mon corps

 

je suis infirme

 

nous avons cheminé

longtemps

 

encore

 

dans le long

corridor

 

-et qui tisse

m' a demandé

le

bœuf

 

- peut-être celui de la crèche

après tout -

 

qui

tisse

les nuages

 

qui effarouchent

le ciel

 

de ton ombrageux

domaine ?

 

n' est-ce pas

quelque fille

du

 

ciel

 

que tu n' imagines

pas

 

mais qui t' attend

de l' autre côté

de ton temps ?

 

 

tu rêve

bœuf buffle

 

comme rêvent

les

 

Poètes ....

 

les  grands yeux si doux

n' ont

dévisagé

 

" nos réalités

sont tramées

de

 

rêves

 

quoiqu' on

en

 

dise

 

toujours

 

alors

choisis

 

les plus précieux

les plus délicieux

rêves

 

et non

comme tant d' autres

les vaseux bourbeux

qui se veulent

n' étant que veules

 

sérieux .... "

 

nous avons cheminé

dans

le palais

d'

été

 

chaque image

promesse

de

liesse

et

de sagesse .....

 

 

qu' importent

me suis-je dit

les intempéries

 

de l' automne et de l' hiver

 

ce corridor

est

 

infini

 

faisons

de l' été

 

l' unique

et dernière

saison

 

puis

regardant

 

sans y penser

les nues

 

j' ai vu

ma tisserande

qui

s'y

baignait

 

nue ......

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRYCHINE 2012 ( 3 ) 096.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 100.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 107.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 108.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 117.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 119.JPGCHINE 2012 ( 3 ) 109.JPGpalais d' été.jpg







 

 

 

 



19/09/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres