D'ici Dance

POESIE EN "D'ICI DANCE"

La Poésie, dans ce pays, traverse une mauvaise passe .

 

Cela n'a rien d'une fatalité !

 

Voici quelques immodestes et insistantes propositions :

 

1) Que les Poètes officiels (éventuellement subventionnés !) et ceux qui s'autorisent d'un microcosme autotélique cessent de se prendre pour des dentellières.

Heidegger, les haïku et toute la bimbeloterie mallarméenne, BYE BYE !

 

2) Que soient mises en valeur, sur des scènes ou ailleurs toutes les performances, qu'elles se revendiquent ou non Poésie.

Toute performance est, par nature, poétique.

Toute expression orale de la poésie est performance.

 

3) Que la Poésie ne se réfugie pas dans les nuages, loin des nouvelles technologies. Les nouvelles technologies constituent un délicieux terreau pour nos fantasmes, une matière très propice à la sculpture, au modelage, l'inouïe opportunité de rencontrer enfin un "public" dénué de préjugés. IL FAUT D'URGENCE LES DETOURNER !!!

C'est ce à quoi je m'emploie depuis quelques mois.

 

4) Que les media : télévision, journaux, magazines, théâtres, salles de cinéma, salles de concert, etc... programment de la Poésie (ancienne et contemporaine) et des critiques empathiques et dénuées de cuistrerie.

 

5) Que les professeurs de Lettres jettent enfin aux orties tous les technocrates linguistes et sémioticiens qui ont déjà abruti et dégoûté pour la vie de toute forme de Littérature des générations entières !

Que d'enfants amoureux de Desnos ou du "Petit Prince" en CM2 sont sortis du lycée totalement déconstruits, proies faciles pour la propagande, les publicités, les naïvetés des émissions de com et le journal de 20 h !

 

Au plaisir du texte du fade et pompeux BARTHES, bien conscient de son crime contre l'Esprit, substituons LA JOUISSANCE DE L'ACTE POETIQUE !

 

6) Que le raz de marée de la Poésie qui a brisé tous les cordons sanitaires en 68 -même les plus redoutables : les gauchistes- et qui menace encore à l'occasion de différentes manifestations, réinvestisse la Société toute entière.

L'objectif est toujours le même :   REPASSIONNER LA VIE !!!!

Si nous en sommes incapables, nous devrons nous soumettre à d'autres Cultures plus ardentes et plus enthousiastes. Nous serons relégués aux tâches qui nous conviennent le mieux : bricolage plus ou moins informatique ou militaire, secrétariat, nettoyage des surfaces.

 

 

La "D'ICI DANCE" est évidemment ouverte à des propositions nouvelles ou complémentaires.

Il faut prendre en compte les efforts divers qui essaiment la Société sans mépris, sans esprit partisan et surtout sans cet esthétisme morbide dont se trame notre Décadence poétique.

 

 

Sans jamais négliger, pour autant, d'astiquer aussi les armes de la Raison en prévision des prochains combats.

 

 

Dominique   Gabriel      NOURRY

 

 

 

 

 

 

Post scriptum à l'usage des groupies spectaculaires de RIMBAUD, dernier Avatar, sublime, du Romantime :

Le "Voyant" a une double Mission :

 

1) Voler le feu aux Dieux

2) Le TRANSMETTRE aux hommes.

 

S'il se trouve incapable de réaliser la deuxième phase de cette démarche, il est alors préférable qu'il s'adonne, humblement, au commerce.



07/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres