D'ici Dance

PONCTUATIONS

Un Poète

résolument moderne

du début du XXe siècle

 

exila la

 

ponctuation !!!

 

le monde

gagné

par la vitesse

ne pouvait plus s' offrir

 

le temps d' une pause !!!

 

les nouvelles

bergères

 

avaient

le look

 

Tour Eiffel

 

les locomotives

se précipitaient

dans

les

 

gares

 

le Futurisme

chantait

 

la Jeunesse et le Progrès !!!

 

 

les seuls points

tolérables

 

eussent été

tétés

 

d' exclamation !!!

 

mais non

plus

rien !!!

 

bien sûr

ça libère

aussi

 

les lectrices

et

les lecteurs

 

de la tyrannie

de

l'

 

auteur

 

qui

se

croit

maître

de

l'

 

érection

 

de son texte

 

l' ignare !!!

 

à chacune à chacun

de broder

son sens

 

de musarder dans les nuances

 

de

se

faire

son

 

idée

 

d' être

aussi

 

créatrice créateur

de

l'

 

objet de ce plaisir

 

couché

sur la page

 

blanche

 

ou l' impassible

 

écran !!!

 

 

soit

j' admets

que

le point

 

qui s' assène

en bout de phrase

 

joue

trop

 

les mate à mort  !!!

 

 

qu' il frôle

nous coupant

la rêverie

 

l' impudence

 

 

établit

des

 

cases

et

des

 

catégories

 

qui n' ont pas cours

en

 

Poésie .....

 

 

..... les points de suspension

qu' il est inutile

de

les

 

noter

 

avant la naissance après la mort

ils sont

 

implicites

 

j' affectionne

tout particulièrement

ceux

 

du Diable Amoureux

de

 

Cazotte

 

tant

ils

évoquent

 

la fatale et délicieuse chute !!!

 

 

mais

il s' agit

d' un roman !!!

 

du XVIIIe siècle !!!

 

 

nous

nous croyons

à

 

peine

 

aux Amoureux

plus du tout

au

 

Diable !!!

 

grâce au progrès

de

la machine à coudes

 

c'est évident

le mal

 

n' existe

plus !!!

 

 

les deux points

trahissent

 

cet esprit d' ordre

qui

perdra

 

les professeurs

qui

ne

se

sont

pas

 

encore

perdus

 

 

les guillemets

je les

dédaigne

 

bien conscient

qu'

écrire

 

c' est toujours

 

citer

 

souvent

sans le percevoir

 

 

mais mais

Mesdames et Messeigneurs

 

quoique

je ne l' affiche

point

 

je voudrais

une dernière fois

 

plaider

la cause de la

 

virgule

 

innocente brindille

si

 

féconde

pourtant

 

que

bien des facondes

 

se

devraient

de

ne

pas

l'

 

omettre !!!

 

la virgule

est

 

ma protégée

 

j' ai trop peur

poue

 

elle

 

et c' est pourquoi

je

ne

l' expose

pas

 

même pour chanter

 

les joyeux oiseaux

 

dont s' inonde

mon

 

arbre

 

ou

la rose

 

dont les pudiques pétales

n'

en finiront

jamais

 

d' interroger

le

 

Poète

 

 

 

virgule

coquette et discrète

coquine

et câline

 

que

serait

sans toi

 

l' espèce humaine ???

 

un désert

sans doute

 

et la Liberté

sans Amour

 

je doute

qu'

elle

 

séduise

 

des mots délabrés

perdus

 

entre les dunes

 

alors

pour une fois

la seule

 

cette virgule

ma

secrète respiration

 

qu' elle figure

dans

 

mon Poème !!!

 

 

mais où la mettre

je

n' ose

 

moi-même

en

 

décider !!!

 

 

alors

pour

me

 

dédouaner

 

je

t'

en

 

offre

 

une  neuvaine

de

 

bonne qualité

 

autant

dire

 

un chapelet

 

mais

je te laisse

les

 

placer

 

selon ta convenance

 

 

car

somme

toute

 

ce n'est pas

à

 

moi

 

qu' il revient

de

me

 

ponctuer !!!

 

 

 

 

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

 

 

 

 

 

 

Dominique Gabriel    NOURRYbergerac et afrique 065.JPG



05/09/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres