D'ici Dance

QUEL AUTRE EST "JE" QUAND JE ME NEIGE ???

En 1871 , ARTHUR RIMBAUD adresse une célèbre lettre restée dans les Annales de la Littérature sous le titre de "Lettre du Voyant " .

 

Il écrit notamment : " Car Je est un autre . Si le cuivre s'éveille clairon , il n'y a rien de sa faute . Cela m'est évident : j'assiste à l'éclosion de ma pensée : je la regarde , je l'écoute : je lance un coup d'archet  : la symphonie fait son remuement dans les profondeurs , ou vient d'un bond sur la scène . "

 

 

 .sommes bien loin , là , des chichiteurs , chipoteurs mallarméens qui ont dominé la fin du XXe siècle !!!

Cent fois sur le métier !!! Mais voyons !!! et quel est le petit "moi" qui biffe , rature , recompose et perd tout du rythme -qui le dépasse !!! - que le Poème lui impose !!!

 

 

Quelques lignes plus tôt , Rimbaud se refère au Romantisme , déjà mis à mal -et ça continue !!! - par la critique .

 

 

Très certainement , comme ses prédécessurs , vêtus de noir , qui lui ressemblaient comme un frère , il se refère à une Théorie de l' Inspiration .

 

 

La Muse des "Nuits" de Musset ?

Mais oui !!!

 

 

Mais encore ?

Qui est cet Autre qui inspire le Poète ?

 

 

Il est bon sans doute de se tourner vers ces Romantiques -somme toute lumineux !!! - que retenait l' Histoire de la Littérature dans ma jeunesse : Lamartine , Vigny , etc...

 

Et plus encore vers des Romantiques moins connus , épris -COMME RIMBAUD !!! - d' occultisme , d' ésotérisme....

 

NERVAL , le plus merveilleux d'entre tous , NERVAL , l' auteur d' AURELIA s'est exprimé sur la question de l' Autre à peu près dans les mêmes termes que RIMBAUD .

On ignore toujours qui l'a pendu , son chapeau sur la tête...

 

 

 

Pour mieux saisir les références magiques du Poète de Charleville , il faut lire : " RIMBAUD LE VOYANT " de  A. ROLLAND de RENEVILLE .

 

Dans une réflexion préliminaire : " L' élaboration d'une méthode " (parue dans la revue LE GRAND JEU en 1929 , ce dernier écrit :

 

" Par quelle notion du Moi , Rimbaud prétend-il remplacer l' individualisme de l' Occident ? Souvenons-nous de ses lectures à la bibliothèque de Charleville . La littérature de la Grèce ancienne le fit accéder à la métaphysique de l' Orient , dont il retrouva les échos dans ses lectures cabalistiques .

   Platon le conduisit à Pythagore , et , de ce dernier , il remonta jusqu'aux méthodes orphiques que l' Orient transmit à la Grèce . "

 

 

 

 

Sans nier du tout cette lecture éclairante de la Lettre du Voyant et des " Illuminations " ( "painting plates" , mon oeil !!! ) , je proposerai une hypothèse beaucoup plus modeste et tout aussi occultée .

 

 

 

De 1804 à 1869 , un personnage , sous le pseudonyme d' ALLAN KARDEC sema un certain trouble dans les esprits des Vivants en convoquant les Esprits des Morts .

Il propagea la pratique du Spiritisme .

Il s'imaginait avoir été Druide dans une Vie antérieure .

Les Romantiques avaient remis au goût du jour -non sans quelque fantaisie !!! - l' univers Celte et RIMBAUD dans " Une Saison en Enfer " revendique avec orgueil ses ancêtres Gaulois .

 

 

Quel trait d'union entre " Le livre des Esprits " ( 1857) et la Lettre du Voyant ( 1871 ) ?

 

Toute une mouvance Romantique passionnée par Allan KARDEC !!!

 

Victor HUGO , chacun le sait !!! , adorait faire tourner les tables dans l'espoir de retrouver les accents perdus de ses cher-e-s disparu-e-s mais il convient de ne pas ignorer l' intérêt de théophile GAUTIER , Camille FLAMMARION ou Conan DOYLE .

 

 

...................................................................................................................

 

Les Surréalistes , après la première guerre mondiale se réclament de FREUD qui situe l' AUTRE dans un Incnoncient totalement matérialiste -où il en fait de belles !!! - mais aussi de RIMBAUD et pour donner la Parole au refoulé ils se livrent à une "écriture automatique" plus proche des Spirites que des associations libres que l'on pratique sur le divan d'un psychanalyste Freudien .

A ce propos dans la revue " l' arc" consacré à FREUD , on peut lire un article de Starobinski bien documenté .

 

 

BRETON et ses Amis savent d' ailleurs très bien ce qu'ils doivent aux disciples de KARDEC mais ils estiment pouvoir emprunter la pratique sans adoter la théorie .

 

On ne peut que constater , en tous cas , que les produits de l'écriture automatique sont souvent extrêmement élaborés et que le Surréalisme , au lendemain de la seconde guerre mondiale se tournera de plus en plus vers l' Esotérisme et l' Alchimie , ce que les Matérialistes de tous poils lui reprochent avec véhémence !!!

 

 

........................................................................................................................

 

 

A mon tour de pratiquer l'association libre et de m'éloigner de RIMBAUD pour me tourner vers le cinéma très contemporain :

 

le mouvement psychanalytique -victime , ces derniers temps de toutes sortes de critiques " est mis à la question dans " DANGEROUS METHOD " qui met en scène la confrontation JUNG/FREUD .

 

L' idée du film : Freud et la majorité des psychanalystes de son époque sont Juifs ;

Jung , le dauphin sollicité , ne l'est pas .

 

 

L'on n'a pas attendu la diffusion de l'ethnopsychiatrie pour aborder ce sensible sujet .

 

 

Je me bornerais pour ma part à relever les parallélismes mis en jeu dans le texte de Renéville cité plus haut et à exprimer le sentiment -certes extérieur- qu'il existe dans le Judaïsme lui-même des points de vue et des méthodes fort divergents - comme dans les autres religions , d'ailleurs !!!

 

Le Talmud et la Kabbale portent deux regards différents sur la Tradition .

Le deuxième n'est pas si éloigné de JUNG qu'on peut l'imaginer !!!

 

 

L'opposition n'est pas entre les Cultures mais entre les niveaux de Lecture .

 

 

 

 

FREUD a peut-être -des spécialistes me le diront !!! - de secrètes affinités avec l' Esotérisme mais il se présente comme un Matérialiste et tient à ce que l'on considère la Psychanalyse comme une Science - ce que montre très bien le film !!!!

 

Personnellement , j'ai plutôt vécu la Relation Psychanalytique comme l'apprentissage d'une Sagesse , un processus Initiatique en pleine Civilisation Matérialiste !!!!

 

 

Un luxe !!!

 

 

 

Mais je ne suis qu'un Hérétique de la D'ici Dance et je laisse à l' Autre de LACAN , plus virtose que moi le soin de conclure puisque je lui dois certains de mes reflets !!!

 

 

 

En ce qui me concerne , je me suis "reconnu Poète" dans le flou et JE me neige !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



26/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres