D'ici Dance

UN HOMME QUI NE SE RETOURNE PAS

Je voulais te dire encore cela

je suis juste

un homme

 

qui ne se retourne pas !

 

je me lève en pleine nuit

pour écrire

 

cela

 

c' est à moi-même

ce que je fus

d' autres bras

 

que je dis

bye

 

ravi de t' avoir connu ...

 

 

toutes mes histoires d' amour

sont écrites

sur des machines

 

à traitements de textes

maintenant

devenues

 

indéchiffrables

 

 

il est possible

que certaines

n' aient été vécues

 

que

pour être écrites

 

c' étaient de belles histoires

indéniablement

 

j' adresse tous mes remerciements

à celles

 

qui m' ont nuit après nuits

stimulé

dans mes desseins littéraires

 

lorsque je cherche

un paysage

 

parmi mes photos

je redécouvre

le visage

qui

l' enchantait

 

je souris

avec tendresse

 

des mains m' effleurent

et même

pour les

vengeresses

 

je n' éprouve que bienveillance

et

je

 

passe

 

coucou la cartomancienne

croate

dont m' enchantait

l' accent

 

que nous eûmes de belles nuits

clandestines

 

aux Buttes Chaumont !!!

 

 

coucou

l" Artiste aux accents

graves

 

qui me voulait

moi si hédoniste

Poète

maudit !!!

 

coucou

la jolie pianiste

Italienne

brune aux yeux bleus

que la traversée du désir

quarante nuit

 

trop

alanguit

 

coucou ma bouleversante Poète mon écologiste conteuse

 

et mes professeures

enfermées

dans la citadelle

 

des paqyets de copies

 

coucou

l' ardente guerrière

qui

récemment

 

faillit

le rendre

fou

 

comme so psychanalyste !!!

 

 

coucou

je suis dans mon train de vie

qui n'est pas un certain

train

de Vie

 

j' agite un mouchoir

que l' on peut

supposer

 

sec

 

je suis un homme

qui

ne se retourne pas !

 

 

que m' importe

de savoir

 

si ma mère était

libertine

ou

 

romantique ?

 

 

elle ne m' a

dans tous les cas

pas longtemps

 

fréquenté !

 

que m' importe de savoir

qui

était

 

mon vrai père

 

- si tant est

que

mon vrai père

n' était pas

 

mon vrai père

 

mon désinvolte vrai père

 

jamais personne

n

est venu

me

 

réclamer

 

aux objets

perdus !!!

 

 

cela me permet

de m' imaginer

des

ancêtre Indiens

ou

 

Chinois

 

le lobe de mon oreille

est

éloquent

 

pour qui

sait

le

 

reconnaître

 

Breton mais enfant du Tao

 

 

je m' accapare tous les dragons

 

et

je brûle

 

au septième degré

la peau des chevaliers

venus

 

n' occire !!!

 

 

et puis je demande

indulgence

 

au gibier que je dois tuer !!!

 

je sais que je suis tout l'univers

que tout l' univers

 

porte

le prisme

 

de mes cantiques

 

 

je suis un homme

qui ne se retourne pas

 

je suis le big bang dans son jaillissement

 

 

qui

peut se donner

le temps

 

de regarder derrière

de faire des bilans

de commenter

 

 

dans les affaires humaines

jamais rien d' autre

 

que l' éternel retour !!!

 

mais l'expérience

des anciens

n'

 

intéressent pas

 

les plus jeune

 

l'expérience doit les faire eux-mêmes

 

sinon le jeu serait sans intérêt

 

je suis un homme

qui ne se retourne

pas

 

j" écris la nuit

parce que la nuit

 

tu peux rêver du jour .....

 

je ne suis pas hypnotisé

paniqué

 

par le tombeau qui m' attend

 

de lz jouissance présente

je

ne

distingue pas

 

la spiritualité !

 

l' élan vers la chair

vers la Nature

 

c'est une prière

à la Mère

 

Universelle

 

la Transcendance

 

 

je suis un homme

qui

ne se retourne pas

 

je ne relirai jamais

ce poème

 

je n' en modifierai pas

le moindre

 

iota

 

je laisse aux artisans

le ravaudage

 

je me livre

à ce qui me ravages

n' ensauvage

 

et me laisse

libre

 

îvre

d'

 

Amour ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portable fin juin 018.JPG



11/08/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres