D'ici Dance

ABREGE DE KAMA SUTRA CINEMATOGRAPHIQUE

Bertrand BONELLO , le metteur en scène de l' Apollonide , Souvenirs de la maison close , fait état d'une étude pseudo-scientifique inférant que les prostituées ont le cerveau plus petit que les autres êtres humains .

 

Pour déplorer , bien heureusement ;

Pourtant , lui semble avoir la même opinion de son public ( bobopuliste du MK2 , notamment ) , puisque , pour le manipuler , il utilise les ficelles les plus grosses .

 

 

 

 Mais , pour soutenir sa thèse , il ne fait appel ni à notre raison , ni à notre humanité , ni à notre exquise sensibilité .

 

Il fait appel -comme s'il était exemplaire !!! - à un fait divers sordide, digne de "Détective" ou de quelque roman d'horreur : au terme d'un rapport sado-masoshiste accepté , une prostituée est cruellement défigurée par un homme .

( Il serait sûrement fort enrichissant d'étudier le contexte de cette blessure dans nos mythologies très contemporaines !!! )

 

Cette image qui se situe dès le début du film s'incruste , insiste et même se répète .

Elle n'a aucun sens au niveau du projet qui porte l'intrigue : ce n'est pas à cause de ce crime que l' Apollonnide doit fermer ses portes .

 

 

Mais on ne voit qu'elle , si prévisible qu'on baisse les yeux préalablement .

Le message est clair : sont maudits les maisons closes , la prostitution et les mâles hétérosexuels .

 

Saisi que l'on est par la compassion , on ne peut que se laisser manipuler .

 

 

 

Comme notre metteur en scène n'est guère délicat et nous méprise décidément , le hasard ( ! ) fait que la victime est Juive .

A partir de là , il est facile d'établir l'équation : hommes clients du bordel = nazis .

 

Toutes les personnes qui veulent bénéficier de pitié et s'attirer du soutien , aujourd'hui , se comparent aux Juifs .

Les seuls qui ne peuvent profiter de cette comparaison passe-partout , ce sont les Juifs eux-mêmes , ce qui permet à l'antisémitisme de se développer en toute innocence .

 

 

 

Dans le Kama Sutra qui mise à faire jouir le spectateur - et la spectatrice !!! -et à emporter son adhésion , tous les moyens sont bons : les rapports sont souvent accompagnés d'une musique angoissante tandis qu'une danse entre femmes bénéficie de la délicieuse musique de Procol Harum !!!

Rien n'est trop beau !!!

Rien n'est trop gros !!!

 

Personnellement , par la dérisoire et vénéneuse valse de ces images -qui poussent le grotesque jusqu'à singer le Surréalisme !!! - , je ne me laisserai pas emporter .

Je suis même capable d'émettre quelques riffs susceptible de troubler cette délicieuse bonne conscience si consensuelle .

 

 

n' y a-t-il pas , somme toute , quelque mauvaise putinerie à entraîner ainsi , de manière pathétique et grand guignolesque , un public  qui veut se divertir et n'est pas toujours doté d'un esprit très critique .

 

Pour une fois , il me semble qu'il est préférable de rester à la maison pour JOUIR en bon père -ou bonne mère !!! - de famille de son habituelle chaîne télévisuelle ou -pourquoi pas , - de l'un de ces romans Libertins du XVIIIe siècle qui témoignent , avec finesse , de l' ESPRIT -autrefois- Français !!!

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



24/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres