D'ici Dance

INDIGNEZ-MOI !!!

Cela

fait

plus

d'

 

une

heure

 

que

vous

êtes

assise

 

en

face

de

 

moi

 

sur

une

banquette

du

 

Wépler

 

place Clichy

 

vos

mains

sont

 

sagement

 

posées

sur

la

 

table

 

près

de

votre

tasse

de

 

café

 

 

vous

m'

avez

attendu

quelques minutes

en

lisant

 

Le Monde Diplo

 

et

depuis

que

je

suis

 

arrivé

 

vous

me

 

récitez

 

les

articles

d'

un

air

 

concerné

 

ça

ronronne

comme

une

 

émission

 

de

France Culture

 

 

je

n'

ose

pas

vous

 

interrompre

 

mais

je

 

m'ennuie

m'ennuie

 

je

vous

en

 

prie

 

rien

qu'

un

instant

 

je

vous

en

 

supplie

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

votre

opinion

 

- qui

n'

est

pas

votre

opinion !!! -

 

sur

la

crise

 

économique

 

n'

est

pas

du

 

tout

 

stimulante

 

je

n'

imagine

pas

qu'

elle

va

 

changer

 

le

cours

de

l'

 

or

 

ou

 

celui

du

 

monde

 

ne

me

faites

pas

de

 

cours

 

et

je

vous

ferai

peut-être

 

la

cour

 

 

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

 

décroisez

pour

moi

 

quelque chose

 

les

bras

les

jambes

les

 

idées

 

décroisez

vous

dis-je

 

je

ne

suis

pas

 

convertible

 

comme

n'

importe

quel

 

canapé

 

je

suis

terriblement

 

sceptique

 

et

si

 

romantique !!!

 

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

 

vos

banalités

me

donnent

le

 

vertige

 

je

n'

aurais

jamais

 

 

m'engouffrer

 

dans

ce

rendez-vous

 

au vu

d'

un

 

simple

 

profil

 

 

"pleine de fantaisie"

me

disiez-vous

 

et

puis

vous

 

êtes

 

posée

 

 

sur

le

cuir

 

rouge

 

comme

une

 

martienne

 

commune

 

l'originalité

se

vendrait-elle

en

 

demi-gros

 

désormais ?

 

n'y

voyez

pas

 

malice

 

vous

êtes

 

mince

mince

 

mince

 

comme

le

fil

d'

 

actualité

 

d'

un

militant

 

politique

 

et

vous

occupez

votre

 

place

 

rien

de

 

plus

 

 

vous consommez

en

critiquant

la

 

société

de

 

consommation

 

et

vous

aimez

les

 

exclus

 

qu'

il

est

 

bienséant

 

dans

votre

 

milieu

 

d'

 

aimer

 

les

autres

 

- nous

en

avons

sur

le

trottoir

 

sous nos yeux -

 

vous

les

 

méprisez

 

cordialement

 

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

 

vous

savez

très

 

bien

 

qui

 

sont

 

les bons

 

qui

 

les

 

méchants

 

puisque

c'

 

est

 

écrit

 

dans

votre

 

journal

 

et

que

c'

est

 

aussi

 

l'

avis

 

de

vos

 

ami-e-s

 

 

vous

vous

indignez

 

précisément

 

l'on

vous

 

a

 

dit

de

vous

 

indigner

 

de

la

première

à

la

 

dernière

 

page

 

sans

fléchir

 

ni

 

réfléchir !!!

 

 

et

ça

ne

vous

 

indigne

 

pas

 

que

l'

on

 

fasse

 

de

tels

 

scores

 

commerciaux

 

avec

l'

 

indignation ?

 

 

 

j'

en

suis

à

me

demander

 

qui

sera

 

Miss Indignée

 

cette

 

année

 

vous

devriez

vous

 

lancer

 

vous

avez

toutes

vos

 

chances

 

 

vous

dites

ce

qui

doit

se

 

dire

 

et

portez

ce

qui

doit

se

 

porter

 

 

au

niveau

 

crédulité

 

vous

êtes

devenue

l'

 

égale

 

des

hommes

 

dont

vous

préférez

toujours

 

voir

 

les

yeux

 

au-dessus

de

 

vous

 

 

vous

les

préférez

assez

 

solides

pour

chasser

 

l'

 

auroch

 

 

vous

avez

une

 

panoplie

 

d'

alibis

 

vous

savez

que

le

 

monde

 

va

 

mal

 

et

que

ça

 

complote

 

partout

 

si

ça

tombe

par

 

terre

 

ce

n'est

plus

la

faute

à

 

Voltaire

 

mais

au

 

pétrole

 

 

le pétrole

poumon

de

la

 

planète

 

qui

d'

ailleurs

va

bientôt

 

disparaître

 

moi

ça

me

chagrinerait

qu'

on

oublie

 

Molière

 

 

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

 

je

ne

cesse

de

 

bâiller

 

vous

êtes

 

digne

 

comme

un

 

défilé

du

 

14 juilllet

 

et

vous

me

 

parler

 

de

 

Jeanne d ' Arc

 

sujet

révolu

depuis

 

une

semaine

 

 

aujourd'hui

vous

devriez

évoquer

 

les

riches

heures

de

 

Camus

 

revisité

par

tous

les

 

magazines

 

 

vous

êtes

digne

et

je

 

vous

 

quitte

 

du

regard

 

pour

observer

ce

 

garçon

de

 

café

 

qui

m'

 

a

 

toujours

 

fasciné

 

c'

est

un

 

Artiste

 

ce gars-là

 

vif

agile

 

fantasque

 

un Arlequin

que

je

n'échangerais

pas

 

contre

tous

les

 

comédiens

 

de

 

Paris

 

 

 

INDIGNEZ-MOI !!!

 

 

vite

vite

vite

 

 

ou bien

je

ne

vous

accorde

une

prochaine

 

rencontre

 

que

pour

vous

 

offrir

 

ce

Poème

 

juste

jailli

du

 

Coeur

 

qui

aura

je

l'

 

espère

 

le

bonheur

de

vous

 

 

 

INDIGNER !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY



10/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres