D'ici Dance

LE MISSIONNAIRE

Je l'ai vu

rôder

dans les travées

de

la

 

fête

 

malgré

sa

longue

 

barbe

 

je

ne

saurais

 

préjuger

 

de

son

 

sexe

 

dans sa tête

il

pense

qu'il

n'a

pas

de

 

sexe

 

mais

bien plus que toi

c'est ça

le

sexe

qui

le

 

hante

 

hante

honte

hante

 

et ça le masturbe en sa bonne morale si prude

il

rêve

 

de

bûchers

pour

les

 

Poètes

 

impies

 

et

de

petites

pierres

 

pointues

 

pour

les

 

femmes

impures

 

pour

qu'elles

agonisent

 

lentement

 

c'est ça

qu'il

 

aime

 

il marche

dans

les

travées

de

la

 

fête

 

avec

sur

le

nez

de

grosses

 

lunettes

 

qui

lui

donnent

l'air

 

docte

 

le missionnaire

ne

prend

pas

 

position

 

lorsque

 

dansent

 

sur

la

 

scène

 

de

jolies

femmes

 

presque

 

nues

 

si

heureuses

d'être

 

belles

 

et

de

rendre

 

heureux

 

qui

les

 

admire

 

 

 

le missionnaire

attend

son

 

heure

 

il attend

que

tombe

 

le malheur

 

pour

tomber

serres ouvertes

sur

les

 

brebis égarées

 

il

a

le

don

de

la

 

parole

 

et

des

oeuvres

de

 

bienfaisance

 

qui

lui

permettent

d'acheter

 

l' âme

 

des

libres

 

brebis

 

 

combien combien de visages pleins de soleil

effacés

par

ses

 

soins ?

 

 

 

combien combien de statues

mutilées

au

nom

de

 

sa

 

vérité ?

 

 

et combien combien combien de guerres

au nom

de

son

amour

 

criminel ?

 

 

s' il

ne

montre

pas

ses

 

armes

 

s'il

tend

la

 

main

 

c'est

qu'il

détient

quelque

 

ruse

 

plus efficace

que

les

 

fusils

 

 

toute la séduction

que

la

 

nature

ou

 

la Transcendance  

 

ont

donné

aux

 

hommes

 

pour

séduire

les

 

femmes

 

et

leur

faire

 

l'amour

 

il

la

détourne

 

au service de cette mort vivante

qu'il

impose

aux

peuples

 

innocents

 

 

 

que les Libertins

d'antan

lui

aient

 

prouvé

 

après

le

meurtre

de

 

Giordano Bruno

et

de

tant

d'autres

 

que

la

Terre

n'est

pas

le

centre

du

 

monde

 

 

ne l'a pas désorienté

 

sa vérité

le

fait

 

survivre

 

il

ne

veut

pas

en

 

démordre

 

alors

il

 

mord

mord

 

mord

 

 

et ses lèvres

se

crispent

en

un

rictus

de

 

haine

 

lorsque

 

les

êtres

 

s'aiment

 

 

 

le missionnaire n'a pas disparu

 

c'est

le

 

malin

 

qui

 

revêt

de

 

multiples

 

formes

 

 

les zélateurs

des

religions

 

athées

 

ne

sont

pas

les

moins

 

fanatiques

 

 

et

moi

qui

refuse

 

aussi

bien

 

ces

 

chaînes

 

que

le

 

nihilisme

 

désespéré

 

je

fixe

un

 

azur

 

qui

n'a

pas

 

les stigmates

 

de

leurs

 

bleus

 

mais

la

profondeur

de

tes

 

yeux

 

qui

plongent

dans

 

l'infini

 

du

 

Sens !!!

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



18/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres