D'ici Dance

LE NOUVEAU SISYPHE

Le nouveau Sisyphe

 

 

doute vivement

qu' il existe

le

 

sommet d' une montagne

 

digne

d'

 

être escaladée

 

d' ailleurs

il se demande

quelle

 

montagne terrestre

 

est visible

 

depuis

 

 

Vénus  !!!

 

encouragé pourtant

par la Ligue

des

 

Philosophes

 

supporters

de toutes les grandes causes

et

des

 

monstrueux effets

 

il avise

le

premier

 

caillou

 

venu

 

le pousse de son index menu

 

tout

en

se

mettant

 

l' auriculaire

 

il

se

 

doit !!!

 

 

et puis

il

 

murmure

 

pour

se

faire

 

un alibi

 

tu es pierre

et cette pierre

 

je la pousserai

 

sur la pente du Temps

 

qui monte monte monte

 

toujours

 

merveille des Messies et de l ' Histoire et du PPPPProrès !!!

 

 

mais

le

même caillou

 

jusqu' au bout

 

c' est fou

comme ça lasse

 

quand

on

n'

est

 

plus très sûr

 

qu' il existe

 

un

bout !!!

 

 

le

nouveau Sisyphe

décide alors

d'

essayer

 

quelque nouveau caillou

qu'

il

pousse

 

cette fois

du

 

genou

 

pour

ne

pas

 

s' abimer les mains !!!

 

 

mais

c' est un caillou mou

comme

une

 

montre de Dali !!!

 

 

ça roule mal !!!

 

 

le nouveau Sisyphe

avise

 

un galet pour faire

des

 

ricochets .....

 

 

miracle de l' Astrophysique :

 

le galet reste immobile

et

c'

 

est

 

notre Héros

qui

 

ricoche .....

 

 

l' étonnant

c'

est

 

qu' il n' en sait rien

le

 

pauvre !!!

 

ne

lui

dir

 

rien

 

parle-lui de mode de jeux de musculation

 

distrais-le

 

ne

le

 

perturbe

 

pas !!!

 

d'

ailleurs

 

ce

personnage

est

 

insignifiant

 

sur

le

flanc

 

d' une vraie montagne

un point

 

c' est

 

tout !!!

 

ne lui dis pas :

 

ça le déprimerait

trop

 

moi

je ne déprime

pas

 

je cultive des perles précieuses

 

en

toute

connaissance

 

des vagues à l' Ame

 

elles

me

 

murmurent

 

dans la nuit des écrans

 

de mots troublants

susceptibles

de

tenir

 

en échec

 

les trous noirs gobeurs de Soleils

 

et

je

 

descends tout doucement

 

vers

la

 

vallée secrète

 

que

 

les Poètes

 

peu soucieux

des

 

cimes

 

éveillent

en

leurs

 

rimes

 

intimes .....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



11/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres