D'ici Dance

OUT OF LOFT , LIGHT

Sans doute avait-elle espéré -comme tant d'autres -découvrir un de ces vastes Ateliers d' artistes où la jeunesse dorée d'une pseudo Bohème s'exténue à dessiner des carrés noirs sur fond noir pour montrer combien ce Monde est pollué .

Un Atelier ensoleillé !!!

 

L'homme s'était présenté comme C. I. , Créateurs d' Installations .

 

Installation de qui ? De quoi , il n'avait pas précisé !!!

 

Cela des années , des années qu'elle le voyait à la terrasse du Wépler , place Clichy , seul , taciturne et puis, ce soir d'août , il s'était sans crié gare près d'elle , à sa table . Et il s'était mis à l'entretenir d' Henry MILLER et d' Anaïs NIN , ce qui devrait êtresomme toute de rigueurs dans ces lieux , mais ne l'était guère !!!

 

Ne l'était guère !!!

 

Il avait l'air d'un vieil Indien , de nulle part revenu parce que c'était le genre d' Homme qui n'en revenait pas tellement il était capable de s'émerveiller de tout et de rien .

 

D'elle , de prime abord : avec l'insouciance d'un tout  jeune Homme , il lui avait déclaré , d'entrée de jeu combien elle était belle .

 

Effectivement, elle était très belle, malgré ses cinquante ans , mais ce prologue manquait tout de même d'imagination !!!

 

Surtout pour cet espèce de Vieux  beaucoup trop rond qui avait l'air -selon ses critères - d'un clodo !!!

 

Néanmoins,, l' installateur s'était installé et puis s'était commandé un whisky -comme il le faisait toujours ,sans doute .

 

Evidemment , il avait parlé beaucoup à la façon d'un prêcheur Evangéliste dont la Religion eût été l ' Art !!!

Ce dont , par ailleurs , il se défendait , ne faisant confiance , disait-il , qu' à l' Art de Vivre .

 

Parlé beaucoup mais , somme toute , parlé de rien !!!

 

Son discours estthétique tenait-il du camouflage ?

 

En tous cas , il ne lui avait pas proposé , comme tant d'autres , de venir voir les Oeuvres qu'il couvait encore .

 

Non .

Il lui avait demandé qu'elle vienne chez lui , comme ça , sans raison .

 

Elle aurait certainement dû refuser mais elle avait dit : oui .

 

 

Elle était sans doute un peu folle  : elle prenait des décisions sur le coup d'une impulsion qu'elle regrettait souvent  .

 

Tant pis , ce qui est fait devait être fait !!!

 

En chemin , il s'est mis à épiloguer sur un certain MANDIARGUES , un Ecrivain d'une autre génération dont elle n'a jamais entendu parlé !!!

 

" LA MARGE " proclame-t-il , ne se situe nullement à Barcelone -comme le laisse supposer' intrigue - mais ici-même , à Paris ,entre la Place Clichy et blanche .

 

Regarde les enseignes !!! Cette Pieeeria , par exemple , pourquoi s'appelle-t-elle " LA LUNA " ?

 

Elle pense que la Lune a des faces cachées dans toutes les Capitales , là où l'on vient s'enivrer d' Amours factices et hors de prix !!!

 

En tous cas , on n'imagine guère dans ce quartier où s'observent les ombres un loft lumineux juché au sommet d'un plaisant buildind design .

 

 

 

Le bonhomme habite tout près de Blanche - je ne donnerai pas son adresse - dans un immeuble sordide qui de toute éternité nécessite d'être ravalé .

 

Au rez-de-chaussée !!!

 

Il se félicite d'avoir été dans les années 60 , voisin d'un certain ANDRE , bien connu , qu'elle ignore !!!

 

Ce n'est pas son souci : elle angoisse en entrant dans une étroite caverne préhistorique où son nouvel Ami lui-même prend des allures de fils -ou plutôt de Père- des Ages farouches !!!

 

Elle se prend les pieds dans toutes sortes de fils et fait dégringoler une pile de bouquins qui s'éparpille au milieu des nombreux autres volumes déjà nnooufragés sur le carrelage .

 

" C'est ça ton Installation ? " , interroge-t-elle , pour ranimer la conversation aussi peu meublée que ce "salon" muni d'une table encombrée , d'une chaise en bois qui se désosse et d'un fauteuil qui très certainement perd tout des ressorts de la Fiction Pompadour !!!

 

 

Il n'essaie pas de mettre un C.D. ni de lui proposé un café -denrée conviviale sûrement exilée de ce taudis- et l'entraîne tout de suite dans la chambre !!!

 

C'est une attitude pour le moins "cavalière" comme disaient les bons Auteurs d'autrefois , mais il y avait bien pire encore :

 

 

LA CHAMBRE N'AVAIT PAS DE FENETRE !!!

 

 

PAS DE FENETRE !!!

En plein Paris !!!

 

Pourrais-tu imaginer pareil scandale , alors que le Français - et la Française encore plus !!! - ne se nourrit -comme les autres plantes que de Lumière , Lumière , Lumière !!!

 

 

O Lumière que chante soudain lyrique l' Agent Immobilier , Lumière si Balnéaire , Lumière pleine de toutes sortes de Photons si jolis , si mignoons !!! Lumière , pourquoi m'a-tu abandonnée ?

 

 

 

Comme aviser demanderait beaucoup de réflexion - elle s'asseoit sur le lit en essayant de se remémorer  " La BOHEME " chantée par Aznavour pour la confronter à cette sordide réalité .

 

Et puis sur elle , cet Homme pose la main, une grande main peut compatible avec sa petite taille .

Peut-être parle-t-il encore mais ça n'a pas beaucoup d'importance : il assemble les mots ensemble pour le seul plaisir des nuances , des rythmes , des échos .

 

Il lui masse les épaules méticuleusement comme pour dénouer , songe-t-elle , toutes ces histoires qu'elle n'a jamais su dénouer .

Des histoires qui palpitent comme des poissons sorties de l'eau et qui ne consentent pas à crever .

 

Elle dit quelque chose qui ne vient pas vraiment d'elle , quelque chose qui tient de l'obscur et du poussiéreux , quelque chose de trop inadmissible pour se proclamer au grand jour .

 

Les caresses se sont faites à présent un nid de ses seins et volètent , imperceptibles , avec des caressesd'oiseau .

 

 

Ellle a l'impression qu'elle est loin , très loin , de ce qu'elle a coutume d'être - pour les autres et pour elle-même .

Même pas tamisée comme avec sa meiilleure amie !!!

 

Nue .

Plus que nue .

Absolument nue !!!

 

Dans cette étrangeté de la nudité d'où peut naîtrel'anxiété mais aussi cette Libération -sans les coquetteries Catholiques !!!- la " Stanza di ELIODORO "exposée au Vatican .

 

 

Les mains poursuivent leur chemin tout naturellement lorsque leur Karma se fait corps de Femme .

 

Religieusemen ?

Bien sûr !!!

 

C'est à la croisée/décroisée des cuissesque ça se relie ..

 

Tout le reste n'existe que pour EVITER cela !!!

 

Pourtant inévitable !!!

 

 

Tout le reste : les lustres et les néons et même tous les projecteurs !!!

 

Qui ne frissonnerait en sentant ainsi se depeopliser  pour ne plus vibrer que dans l'unique , l 'intime .

 

 

 

 

La clarté d'un écran tout plein de chant d'elle luit -c'est vrai -

dans un coin de la pièce .

 

 

 

Mais ce n est pas la trop facile Lumière des jours d'été qui pénètre !!!

 

 

Qui pénètre ???

 

 

 

 

Dominique   Gabriel      NOURRY

 

  

 

 

 



08/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres