D'ici Dance

PASSAGE ROCHEBRUNE

Oui

Loriane

 

c' était là

que

tu habitais

 

voilà trente ans

 

lorsque

l'

on s' aimait

 

c' était là

 

je n' y suis revenu

que

ce soir

 

pour écouter

mon Ami

Parhal

 

au bisto

les Cent Kilos

près

du métro

 

Saint-Ambroise

 

je descendais

quelques

 

verres

 

parce que

te

retrouver

 

c' était toujours

une

insoutenable

 

émotion

 

je savais

que

je

devais être

 

à

la

hauteur

 

de ton rêve

et

que

c'

était

 

impossible !!!

 

 

je n' avais pas pris

ma carte

au

parti

des

 

Poètes Maudits !!!

 

je

survivais

très

 

difficilement

 

sur

ma peau

fragile

 

mes nerfs à

vif

 

s' essayaient

de jeunes dents

naïves

mais

 

acérées !!!

 

Loriane

je n' étais pas

Modigliani

 

d' ailleurs

je

ne

pensais

pas

 

devoir être

 

quelqu' un

 

j' avançais

tout juste

à

mon

 

rythme

 

dans ma

musique

 

lorsque

c'

était

 

possible !!!!

 

 

et

tout de même

c' était

un peu trop Catholique

à

mon goût

 

cette idée

qu' il fallait

absolument

 

souffrir

 

pour

créer !!!

 

de la souffrance

j' avais

ma dose

 

pas besoin de la forcer !!!

 

 

quelles

que

soient

 

les raisons

 

somme

toute

 

banales

 

tu

m' as

viré

de

ta

 

Vie !!!

 

pour moi

l'

inadmissible

 

absolu

 

depuis

mon

exil

 

je t' ai

 

écrit

 

de longues longues longues

lettres

 

inutilement !!!

 

tu t' es contentés

de

me signaler

 

que

les prochaines

missives

 

sans être lues

seraient

 

chi

rées !!!

 

 

......ce qui explique mon long silence ....

 

mais maintenant

trente ans

après

 

c' est sur un écran

que

je

t'

 

écris !!!

 

 

évidemment

tu

ne

me

liras

 

pas

 

et

tu n' es plus

celle

que

 

j' ai connue !!!

 

 

mais

enfin

je

veux

juste

 

te raconter

ça

 

dans

les semaines

qui

ont

suivi

 

notre rupture

 

je suis venu

de

nuit

 

coller

mon

 

oreille

 

à

ta

porte

 

je suis resté

de

longues

 

minutes

 

 

pour t 'écouter

respirer

 

tousser

 

- non sans inquiétude -

 

pour

t'

écouter

 

dormir

 

sans moi

 

passage Rochebrune

 

 

 

 

 

 

 

Dominique    Gabriel        NOURRY 



01/03/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres